Niveau: fin de 1er cycle

Dominique Patteyn nous présente l’œuvre de la manière suivante : « La pièce "Nuance Zen" est une véritable balade alternant élégamment entre mouvement serein et contemplation teintée de mélancolie. Un pièce très intéressante pour le travail des grands intervalles, qui demande une bonne souplesse des lèvres et une attention particulière à porter sur la justesse d'intonation. "Nuance Zen" permet aussi d'aborder les équivalences métriques du binaire au ternaire. L’accompagnement au piano se fait par un pianiste de fin de 1er cycle. »
Cette charmante pièce en 3 parties peut être abordée par un jeune flûtiste en fin de 3ème année de premier cycle suffisamment à l’aise avec la notion de soutien. En effet, les nombreux fa# aigus (note hantise des flûtistes), nécessitent une certaine maîtrise de la colonne d’air et comme le dit lui-même le compositeur, de souplesse des lèvres, notamment dans la 1ère partie en si mineur. Celle-ci est constituée d’arpèges chantés en phrases de 8 mesures binaires, laissant place à une 2ème partie ternaire en majeur déroulant une grande phrase progessive du grave Piano à un sommet fa# aigu forte, avant que ne revienne en écho à la 1ère partie, une dernière phrase binaire arpégée, cette fois-ci en majeur.
Comme bien souvent, nous nous trouvons face à l’image que l’Occident se fait du zen, bien loin de la vraie définition japonaise, mais la balade reste toutefois apaisante.
Yua SOUVERBIE
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021