Jephta

HAENDEL : Jephta HWV 70.  Réduction piano & chant. D’après l’Urtext de la Hallishen Händel-Ausgabe par Martin Focke.  Bärenreiter Urtext : BA 4014a.

 

Voici une magnifique édition de ce dernier oratorio de Haendel.  On en lira l’histoire dans la préface, comme toujours claire et documentée, de Kenneth Nott. Contrairement au texte biblique, l’histoire finit bien… Que dire, sinon que cet oratorio n’a rien à envier aux précédents.  Cette édition comporte les différents changements intervenus depuis la création.  Une réalisation passionnante.

 

Joseph HAYDN : Die Schöpfung (« The Creation »)

Joseph HAYDN : Die Schöpfung (« The Creation »), édité par Annette Oppermann.  Urtext. Bärenreiter : BA 4648.

On ne peut que faire un sort particulier à cette remarquable édition de La Création.  On sait qu’impressionné par l’audition, à Londres, des grands oratorios de Haëndel, Haydn n’eut de cesse d’en composer à son tour. L’édition nous offre à la fois la version anglaise & la version allemande de l’œuvre.  La préface explique la difficile genèse du livret, dont l’auteur primitif reste, semble-t-il, inconnu.  Elle comporte également tous les renseignements souhaitables quant à l’origine de l’œuvre, ses différentes exécutions, et surtout les différentes éditions et la manière dont a été établie celle qui nous est aujourd’hui proposée. 

MENDELSSOHN-BARTHOLDY

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Elias, op. 70, édité par Douglass Seaton.  Urtext. Bärenreiter : chœur et piano : BA 9070a.  Partition complète : BA 9070.

Avant de parler de l’œuvre elle-même, il faut noter l’importance de la copieuse préface de Douglass Seaton qui figure à la fois dans la réduction pour piano et dans la partition complète.  Elle donne tous les renseignements nécessaires tant sur la genèse de l’œuvre que sur le soin que prit Mendelssohn à sa mise au point.  En particulier, nous trouvons dans cette édition, outre le texte définitif, les morceaux que Mendelssohn a supprimés et remplacés par d’autres.  L’édition comporte le texte allemand original et sa traduction anglaise qui fut utilisée pour les premières auditions.