Le Monde de la Lune : une version séduisante et allégée de l’opéra de Joseph Haydn, au Théâtre Mouffetard.  Sur un livret de Carlo Goldoni. Mise en scène d’Alexandra Lacroix.  Camille Delaforge, pianoforte & direction musicale. Charlotte Dellion, Cecil Gallois, François Rougier, Guilhem Souyri, Anna Reinhold.

Il Mondo della Luna est un dramma giocoso en 3 actes, composé par Haydn en 1777, donné à l’occasion des noces d’un des fils du prince Esterhazy.  Il serait vain de vouloir comparer la version initiale de cette œuvre, riche d’une superbe orchestration, avec la version séduisante mais allégée, représentée, ici, au Théâtre Mouffetard par la Compagnie « Manque Pas d’Airs ». Allégée car transcrite pour pianoforte, allégée dans le temps puisque réduite d’une heure par rapport à la version initiale, allégée théâtralement avec la disparition du couple  Ernesto-Flaminia ; allégée donc, mais tout à fait

séduisante et pertinente, dans une mise en scène situant l’action dans les années 70, efficace, bien centrée sur l’intrigue, dans une scénographie astucieuse, servie avec entrain par des chanteurs totalement investis.  Au plan musical, on regrettera le pianoforte un peu terne et trop discret de Camille Delaforge, tout en remarquant les deux superbes voix de Charlotte Dellion (Clarice), voix puissante, bien projetée, sans vibrato et d’Anna Reinhold (Lisetta), au très beau timbre, élégant et d’une rare douceur, le reste de la distribution vocale masculine ne parvenant pas, hélas, à se hisser à ce niveau de qualité.  Un beau spectacle musical, rare et plaisant.

Description : Macintosh HD:Users:fbcouste:Desktop:image002.jpg