Johann Sebastian BACH : Quatre danses pour quintette à cordes.

Delatour : DLT2391.

C’est une excellente idée de transcrire et d’adapter pour quintette à cordes ces quatre pièces extraites du Petit livre d’Anna Magdalena Bach.

Antonin SERVIÈRE : Car je croyais ouïr

pour cor et trio à cordes. Delatour : DLT2334.

Tout le monde aura reconnu dans le titre l’allusion au poème de Vigny Le Cor

Claude-Henry JOUBERT

Une grande année d’orchestre (à cordes) à l’école. Onze morceaux progressifs et une symphonie ! Fertile-plaine : FP 1729.

Voici un joyeux programme de musique d’ensemble qui mettra – mais c’est normal – aussi à contribution le professeur ! Les contrebasses sont ad libitum. L’ensemble est fourni en « kit », ce qui veut dire qu’il peut être adapté. La mise en œuvre est détaillée et ne devrait pas faire de difficulté. Des éléments d’analyse permettent de faire comprendre aux élèves ce qu’ils jouent, ce qui n’est pas du luxe ! Bref, il s’agit d’une œuvre à la fois musicale et pédagogique…

Jean-Marie MACHADO : L’écureuil volant.

Suite n° 2 pour quintette à vent. Dhalmann : FD0406.

Cette partition difficile en deux parties évoque bien l’écureuil courant et sautant de branche en branche. Elle séduira par son brillant et son caractère virtuose qui ne nuisent en rien à ses qualités expressives.

John O’REILLY et Mark WILLIAMS : Holiday Collection

22 arrangements pour grand orchestre à vent (et piano conducteur). Alfred : 41312 et suivants.

Le numéro donné ici est celui du conducteur, et les numéros suivants sont ceux des parties séparées. Ces vingt-deux arrangement, publiés primitivement à l’intérieur d’une méthode des mêmes auteurs sont donc ici disponibles séparément. Les thèmes sont des « timbres » bien connus, y compris dans notre pays, de Noël ou de la Fête des lumières. Les arrangements sont écrits pour orchestre à vent, piano et percussions. Ils sont susceptibles d’être adaptés à des formations variables et devraient être particulièrement appréciés par les orchestres d’écoles de musique. Il ne serait d’ailleurs pas hérétique de leur adjoindre des cordes… Bref, il s’agit d’un recueil qui devrait être beaucoup apprécié.

Billie Nastelin, Bill Galliford, Robert Graham : Sunday Morning Organist

Volume 11 : duos de Noëls pour orgue et piano. Alfred : 40546.

Il s’agit bien de duos orgue (avec pédalier) et piano. Ces arrangements de Noëls traditionnels sont fort bien faits et ne sont pas forcément cantonnés aux églises ou aux temples : l’orgue électronique de qualité peut fort bien convenir ou l’orgue Hammond. Quoi qu’il en soit, tout cela sonne fort bien et est assez facile.

Edward Huws Jones : The Klezmer Fidler.

Musique juive de célébration sélectionnée et arrangée par Edward Huws Jones pour violon et piano, avec violon d’accompagnement facultatif, violon facile et guitare. 1 vol. 1 CD. Boosey & Hawkes : BH12411. Ce volume fait partie d’une collection consacrée aux musiques traditionnelles de tous les pays. Celui-ci fait revivre cette musique juive d’Europe centrale qui a bien failli disparaître. Le CD, qui donne à la fois l’original et le play-back de chacun des 16 morceaux en traduit à la fois tout le dynamisme et toute la nostalgie. On appréciera également la préface et les explications détaillées données en anglais, allemand et français. C’est une musique à découvrir et à faire découvrir.

Eric LEBRUN : Motet pour l’Ascension.

Trois voix égales et orgue. Commande de Musique Sacrée à Notre Dame de Paris pour le Livre de Notre Dame. Chanteloup-Musique : CMP002. http://www.chanteloup-musique.org/

Saluons les premières productions de cette jeune maison d’édition située en pleine forêt d’Othe dont l’un des objectifs est de présenter des productions de qualité à un prix abordable. Le compositeur et organiste Eric Lebrun nous offre ici une œuvre attachante sur un texte de Sœur Françoise d’après le Cinquième sermon de saint Bernard sur l’Ascension. Cette Ascension s’exprime notamment par des montées de quartes successives. Le langage est poétique, proche de la déclamation. Il y faudra un ensemble vocal exercé.

Jean-René ANDRÉ : Les chants de l’Iroise. I.

Une et deux voix égales et piano. Chanteloup-Musique : CMP005.

Sur des poèmes de Jean-Pierre Boulic, Jean-René André a écrit ces très jolis et poétiques Chants de l’Iroise spécialement pour les classes à horaire aménagé du complexe scolaire Saint Vincent-Providence de Rennes. Le parcours musical est prévu sans interruption du primaire à la terminale. Les chants présentés ici ont été écrits pour des élèves allant du CM 1 à la 5ème. L’ambiance est souvent modale, les mélodies d’un grand intérêt. Bref, il s’agit d’un travail de qualité qui devrait rencontrer un grand succès.

André TELMAN : Au parcours des Univers.

Œuvre pour grand ensemble de trompette, en trois mouvements. Tous niveaux. Lafitan : P.L.2686.

Cette pièce a été composée dans le but de faire jouer une classe de trompette au grand complet, tous niveaux confondus. Créée en Vendée, dans le cadre de deux concerts donnés par l’Orchestre de Vendée, par les classes de trompette des conservatoires de La Roche-sur-Yon et de Fontenay-le-Comte, elle a comme particularité d’être « spatialisée ». Les groupes de trompettes sont en effet répartis dans l’espace, certains se trouvant derrière le public. Le titre et les sous-titres de l’œuvre sont ainsi amplement justifiés : 1 – Partout dans l’univers, 2 – Dans l’obscurité du néant, 3 – Plein zoom.