Imprimer
Catégorie : Musique de chambre

Cette pièce est construite essentiellement sur le mariage des timbres des deux instruments et les résonnances délicates et subtiles qui peuvent naître des battements causés par les petites différences d'accord entre eux. On retiendra en particulier, dès le début de l'œuvre, les batteries de croches de la harpe faisant entendre alternativement mi naturel et fa bémol. L'orgue, de préférence à trois claviers, joue essentiellement avec les bourdons divers même si une petite mixture intervient également. L'ensemble ne manque pas de poésie.