Imprimer
Catégorie : Chant/Cantate/Voix

BEETHOVEN : An die ferne Geliebte für Singstimme und Klavier op. 98 édité par Barry Cooper. Urtext Bärenreiter : BA 7862.

Après examen des différentes sources (autographe, première édition, corrections de la première édition, ce travail méticuleux présente le texte musical tel que Beethoven l’a voulu, et prend en compte des questions d’exécution non abordées ou négligées dans les éditions précédentes.
L’identité de cette bien-aimée n’a jamais été identifiée. Redevable au prince Lobkowitz, qui venait justement de perdre son épouse, Beethoven lui dédit cette « bien-aimée lointaine ».
Composé dans une période peu féconde pour Beethoven (1816), ce cycle de six lieder sur des poèmes d’Alois Jeitteles, poète inconnu, étudiant en médecine, passe pour être le premier du genre dans l’histoire de la musique : symétrie tonale, thème du premier lied rappelé dans le dernier, liaison pianistique entre les lieder, forme strophique…
Mélangeant les styles, passant du folklore au raffinement, de l’émotion à la poésie, Beethoven s’attache à mettre le texte en valeur : mélodie, harmonie, accompagnement sont « à l’écoute » du poème.
A lire pour compléter l’étude de ces lieder, les précieux commentaires critiques spécifiques à chacun d’eux.
Sophie Jouve-Ganvert
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020