Rose-Marie JOUGLA : Un violon pour une Orchidée

Version 2 accordéons. Assez facile. Delatour : DLT2387.

Cette très agréable pièce existe également pour 16 violons et altos, 16 violons (version originale) et piano à quatre mains.

Fabrice TOUCHARD : Pour Elsa

Pièce pour accordéon. Débutant. Lafitan : P.L.2712.

Ce tempo de marche est tout à fait sympathique et entrainant.

Célino BRATTI : Courte sérénade pour accordéon

Préparatoire. Lafitan : P.L.2783.

Cette sérénade pleine d’allant ne manquera certainement pas de séduire son interprète ainsi que son public.

2 = 1 + 1.

Jean-Michel TROTOUX : 2 = 1 + 1.  Pièce pour accordéon.  Débutant.  Lafitan : P.L.2418.

Outre que la pièce est à deux temps, le titre s’explique par la dédicace : « à mes jumeaux Bleuenn et Maël » ! Cette petite promenade sur les degrés I, IV et V est pleine de bonhomie et aidera l’interprète à structurer son oreille harmonique.

 En miniature.

Bernard de VIENNE : En miniature.  Niveau : Difficile.Dhalmann (www.dhalmann.fr) : FD0312. 

 

Très fréquents changements de tempo, traits virtuoses, savants agrégats harmoniques, tout concourt - semble-t-il - à désavouer l’intitulé d’une pièce assurément peu banale.

 

Jean-Michel TROTOUX : Écoute le coucou !

Jean-Michel TROTOUX : Écoute le coucou !  Pièce pour accordéon.  Niveau débutant.  Lafitan : P.L.2116.

Voici une charmante pièce champêtre qui fera la joie du débutant.

 

Petit bonhomme, pour accordéon à basses composées

Jean-Michel TROTOUX : Petit bonhomme, pour accordéon à basses composées.  Lafitan : P.L. 1903.

En lisant cette charmante et très facile pièce (niveau débutant), on ne peut s’empêcher de se ressouvenir de certaine chanson du folklore alsacien.  De quoi donner envie de danser aux auditeurs du jeune accordéoniste.

Au creux du temps.

Gaëtane LAMBERT : Au creux du temps.  Valse pour accordéon.  Lafitan : P.L. 1699.

Cette valse est plus vraie que nature… La première phrase évoque irrésistiblement le thème de la « Romance à l’étoile » de Tannhäuser. Et pour le reste, nous sommes plongés dans l’atmosphère mélancolique et surannée d’un vieux bal musette. Qu’on ne s’y trompe pas : cette nostalgie est de très bon aloi. Une pièce bien agréable, pleine de réminiscences.