Imprimer
Catégorie : Percussions/Batterie

Bernard ZIELINSKI – Michel NIERENBERGER : Le Petit Galibot pour 2 timbales avec accompagnement de piano. 1er cycle. Lafitan : P.L.3596.

Et d’abord, qu’est-ce qu’un « galibot » ? Le dictionnaire écrit : Jeune manœuvre employé au service des voies dans les houillères. « J’ai tout fait là-dedans, galibot d'abord, puis herscheur, quand j'ai eu la force de rouler, puis haveur pendant dix-huit ans » Zola : Germinal.
Bernard Zielinski nous éclaire lorsqu’il écrit : A la mémoire de mon père, galibot à la fosse d’Haillicourt, Pas de Calais, à l’âge de 14 ans.
On sent, à travers cette pièce, que le père de l’auteur n’a pas forcément gardé que de mauvais souvenirs de ce travail, au demeurant fort pénible. Les indications de caractère sont en effet : « Joyeux et dansant, telle une polka » et « Léger et heureux ». Même la partie médiane, « legato e cantabile », garde un caractère heureux. Les trois instruments sont bien mis en valeur et le tout donne une œuvre fort plaisante et agréable par l’optimisme qui en ressort. Terminons en citant encore les auteurs : « C’est un mineur » : ces trois mots constituent un éloge, une sorte d’hommage rendu aux qualités professionnelles et humaines de la personne désignée. C’est la valeur de l’homme reconnue par ses pairs. Puisse cette pièce contribuer à faire dire de vous, un jour : « c’est un musicien ». Tel est notre souhait ».
Daniel Blackstone
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020