Valéry AUBERTIN : Ma l’ombra sol pour orgue.

Chanteloup Musique : CMP007.

Il est indispensable, avant de jouer cette œuvre, de se pénétrer de la « préface autobiographique » qui la précède et en donne la clé.

Christophe MARCHAND : Dactylopraxie.

Trois petites suites pour toucher l’orgue. Delatour : DLT2318.

Ces trois petites suites qu’on pourrait qualifier d’études si ce vocable n’était trop souvent synonyme d’ennui, sont destinées à explorer le clavier de l’orgue et ses timbres de façon tout à fait atonale, rien que pour le plaisir des sons et des rythmes, et des images qu’ils évoquent.

Paul STERNE : Berceuse

pour une enfant qui s’est endormie. Pour orgue. Delatour : DLT2320.

Quelle jolie pièce, et qui peut se contenter d’un instrument relativement modeste (deux claviers pédalier romantique).

Gustave MAHLER, Paul STERNE : Symphony n° 1 in D « Titan » pour orgue.

Delatour : DLT2331.

Précisons tout de suite que cette transcription a été conçue pour un instrument symphonique de 3 claviers. Paul Sterne précise bien qu’il s’agit d’une transcription et non d’une réduction. La mode des transcriptions pour orgue connait en ce moment de beaux jours, mais il ne faut pas s’en plaindre. L’œuvre peut être écoutée sur le site de l’éditeur. La partition porte la référence imprimée « 2321 » alors que le site la référencie sous le n° 2331.

 


Daniel ROTH : Fantaisie-Dialogue

pour deux orgues (Grand Orgue et Orgue de Chœur). Organistes Alsaciens vol. 29. Delatour : DLT2299.

Il s’agit d’une commande faite à Daniel Roth par le Directeur du Conservatoire de Mantes la Jolie à l’occasion de la restauration des deux instruments de la Collégiale. Assez peu de pièces ont été écrites au cours des âges spécifiquement pour ce dialogue entre deux instruments au caractère forcément contrasté. Celle-ci continue fort heureusement la tradition en tenant compte, bien évidemment, de la distance entre les instruments et de l’acoustique particulière de nos grands vaisseaux. On aimerait avoir en ligne ou sur CD cette œuvre jouée sur le Grand Orgue Merklin restauré et l’orgue de chœur tout neuf qui lui donne la réplique pour l’inauguration le 25 mai 2013.

Francis CHAPELET : L’œuvre pour orgue volume 2.

Pièces et improvisations dans le style modal et contemporain. Delatour : DLT1876.

On lira avec intérêt la préface de l’auteur. On aime découvrir les œuvres de ce remarquable organiste qu’est Francis Chapelet. Le sous-titre indique bien le contenu du recueil. On sera heureux d’en écouter une partie sur le site de l’éditeur, notamment l’impressionnant Etna 71 de 1972.

Wolfgang LINDNER : Quatre siècles de musique

d’orgue rare ou inconnue. 2 vol. Schola Cantorum : SC 8750 et 87553. http://www.schola-editions.com/schola/index.asp

De Kunhau et Buxtehude jusqu’à Jean Giroud et lui-même, l’auteur de ce florilège nous offre effectivement tout un lot d’œuvres peu ou pas connues et assez facilement abordables. On découvrira donc ce double recueil avec beaucoup d’intérêt.

Didier MATRY

14 méditations pour orgue. Armiane-Fortin : EAL 438.

Ces quatorze courtes pièces trouveront facilement leur place dans l’office. Deux claviers pédalier leur suffiront : un instrument moyen fera l’affaire. Ecrites dans un langage délicat et simple, elles méritent d’être connues et jouées…

Patrick CHOQUET

Trois études pour orgue. Delatour : DLT2325.

Ces trois études s’inscrivent dans la démarche des œuvres pour orgue de Patrick Choquet. Certes, l’orgue sur lequel elles ont été créées offre de nombreuses possibilités puisque, construit par Robert Chauvin en 1980 dans un beau buffet classé, il compte 47 jeux répartis sur 3 claviers et un pédalier de trente notes. Ces études peuvent néanmoins s’exécuter sur un instrument moins important. Les indications de registration sont données par Henry Paget, organiste titulaire de Sainte Jeanne de Chantal, qui a créé ces œuvres le 12 juin 2005, dans le commentaire qu’il fait de chacune des études. Ces pièces sont à découvrir absolument.

Thierry PALLESCO : Fantaisie pour orgue

Delatour : DLT2186.

Ecrite pour grand orgue, cette pièce met à contribution grands crescendos, tutti flamboyants mais également un fort beau et poétique récit de cornet. Flamboyante mais également méditative, l’oeuvre exploite toutes les couleurs de l’instrument. Le site de l’éditeur nous permet d’entendre intégralement cette pièce.

 

Thierry PALLESCO : 2 préludes pour orgue. Delatour : DLT2195.

 

Cette fois, même un petit instrument suffira pour ces deux préludes à condition de posséder deux claviers, un cromorne et si possible un joli salicional. On ne peut s’empêcher de penser à certaines pièces de Franck même si le langage est évidemment au-delà du tonal. Quoi qu’il en soit, l’ensemble est fort agréable à entendre. On peut d’ailleurs écouter l’intégralité sur le site de l’éditeur (ou sur YouTube).