Pascal PROUST : Garden party

pour quatre trombones. 3ème cycle. Sempre più : SP0100.

Cette charmante pièce en trois courts mouvements dans la pure tradition : le premier,

Patrick BURGAN : Lucifer

Trombone solo. Symétrie : ISMN 979-0-2318-0725-7.

Michel NIERENBERGER : Douceurs estivales

pour trombone et piano. Préparatoire. Lafitan : P.L. 2628.

Dédiée à Nathalie Rubbens, tromboniste de l’harmonie de Leffrinckoucke (Nord) disparue prématurément, cette très jolie pièce est emprunte à la fois d’une pointe de mélancolie et d’un charme indéniable où un certain optimisme l’emporte malgré tout. Le tromboniste pourra déployer dans ces douceurs estivales tout son sens du phrasé et de la mélodie.

 

Régis CARROUGE : Le Boudeur

pour trombone et piano. Débutant. Delatour : DLT2286.

Voici une pièce sans prétention mais bien agréable et qui illustre bien son titre. Le jeune tromboniste pourra « jouer » cette pièce en tous les sens du terme… et avec beaucoup de plaisir.

Pascal PROUST : Air loufoque

pour trombone et piano. Fin 2ème cycle. Sempre più : SP0075.

Loufoque, cet air l’est dans la mesure où il nous promène dans les ambiances les plus excentriques, depuis la marche d’entrée, au caractère inquiétant en passant par une valse lente et d’autres tableautins tout aussi… loufoques ! L’ensemble est tout à fait varié et séduisant. Les interprètes ne s’y ennuieront certainement pas, pas plus que leurs auditeurs.

Alexandre CARLIN : First blues

pour trombone et piano. Débutant. Lafitan : P.L.2637.

Si le tromboniste peut être débutant, il n’en sera pas de même du pianiste chargé de communiquer le rythme de blues à l’ensemble de la pièce. Ne doutons pas que les deux interprètes trouveront beaucoup de plaisir à interpréter ce « premier blues » fort bien venu. Ce sera bien sûr l’occasion de faire découvrir aux élèves la fameuse « note bleue »…

Max MÉREAUX : Douce souvenance

pour trombone et piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.2600.

Ce charmant souvenir n’a rien de mélancolique. Il déploie des facettes variées et se termine par une cadence et une courte coda. L’ensemble est plein de grâce et devrait séduire les jeunes interprètes. Partie de piano et partie de trombone dialoguent à l’envie.

Marc LYS : Anecdotes

pour trombone et piano. Deuxième cycle. Sempre più : SP0068.

Il s’agit de la version pour trombone des mêmes pièces écrites également pour basson et recensées plus haut.

6 duos

Régis CARROUGE : 6 duos pour trombones. Delatour : DLT2106.

Ces six courtes pièces, puisque la plus longue n’excède pas 1 minute 20 et la plus courte (qui peut servir de « jingle » pour une audition) 16 secondes, sont d’un niveau de deuxième cycle. Agréables et sans prétention, elles trouveront facilement leur place dans un concert d’élèves.

 

Benoit BARRAIL : Attente

pour trombone et piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.2558.

Voici une attente pleine de charme nourrie d’un dialogue entre le piano et le trombone par petites séquences qui semblent entretenir une véritable conversation.