Habanera

Alexandre CARLIN : Habanera  pour trompette sib ou ut (ou cornet) & piano.  Préparatoire. Lafitan : P.L.2284.

Cette danse caractéristique est tout à fait charmante et demandera au jeune trompettiste beaucoup de légèreté et d’élégance. La partie de piano donne la réplique et est abordable pour un pianiste de niveau préparatoire.

Variations sur un thème de Gounod

Francis COITEUX : Variations sur un thème de Gounod  pour cornet en sib et réduction piano. Delatour : DLT1881.

Reprenant un genre musical très en vogue au XIXe siècle, Francis Coiteux le renouvelle par le style de ses variations. De niveau moyen à avancé, cette œuvre, à travers les émois du jeune –et malheureux – Siebel, permet au jeune instrumentiste de monter toutes les facettes de son talent. Rêveuses, tumultueuses ou sarcastiques, ces variations ne manquent pas d’intérêt !

 

Variations sur un thème de Donizetti

Francis COITEUX : Variations sur un thème de Donizetti pour cornet en sib et réduction de piano. Delatour : DLT1884.

Francis Coiteux récidive avec ces variations sur un thème extrait de La fille du régiment.  Ces variations sont ici plus tournées vers la virtuosité et restent, sauf dans la traditionnelle variation V en partie minorée, plus brillantes que romantiques. Elles conviennent également à un niveau moyen à avancé.

 

Francis COITEUX : La Belle Andalouse

Francis COITEUX : La Belle Andalousepour trompette sib & piano. Delatour : DLT1877.

Paso-doble, habanera, séguedille, tous les rythmes typiques de l’Andalousie sont présents pour cette évocation fort réussie de l’Espagne telle que nous l’imaginons. Cette Belle Andalouse pourra séduire tant les élèves que leurs auditeurs par exemple dans une audition ou un examen de fin de premier cycle.

Marcel CHAPUIS : Artaban

Marcel CHAPUIS : Artaban  pour trompette sib ou ut (ou cornet) & piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.2200.

Fier comme Artaban… Le dicton correspond bien au caractère martial de cette pièce, même si elle comporte aussi des passages plus lyriques. Une musique sans histoire mais bien plaisante et pleine de vie. Saluons au passage le fait que la partie de trompette en sib est transcrite en ut au dessus de la partie de piano. Merci pour le pianiste !

Le chemin du rêve

Émile LELOUCH : Le chemin du rêve  pour trompette (ut ou sib & piano). Delatour : DLT1898.

 

De niveau moyen, il s’agit d’un hymne triomphant qui irait vers une lumière étincelante. Le piano, par ses rythmes de plus en plus insistants, risque de faire trébucher le trompettiste en chemin. Cette pièce bien réjouissante et tonique est très séduisante.

 

Bernard CARLOSÉMA : Turuta pour trompette seule (ut ou sib). Anne Fuzeau classique. Anne Fuzeau productions : 50549. http://www.editions-classique.com

Dédiée « à l’Art d’Eric Aubier », trompettiste universellement connu, cette œuvre exigeante fait alterner passages calmes et nerveux en faisant appel aux techniques les plus avancées de l’instrument. Le tout est plein d’intérêt et de vie. L’auteur prévoit cependant une simplification pour les instrumentistes moins au fait de ces techniques. Félicitons par ailleurs l’éditeur de la présentation très claire de l’œuvre et notamment d’avoir imprimé à part la dernière page pour éviter une tourne difficile.

Max MÉREAUX : Hommage pour trompette (sib ou ut) & piano.  Delatour : DLT1122.

Construite de façon très classique, cette jolie pièce très vivante possède même, comme un premier mouvement de concerto, une cadence qui mettra en valeur le jeune virtuose.  La partie de piano peut être confiée à un élève.

Fabrice LUCATO : Aurore pour trompette sib ou ut (ou cornet) & piano.  Lafitan : P.L.2063.

De niveau préparatoire, cette pièce ne manque ni de charme ni de caractère. Construite en partie sur un rythme de habanera, elle nous promène dans des paysages variés permettant au jeune trompettiste de montrer les différentes facettes de son talent : mélodie, rythme, sens du phrasé…

 

Michel NIERENBERGER : Intrada e Balletto.  Pièce en deux mouvements pour trompette sib ou ut (ou cornet) & piano.  Lafitan : P.L.2011.

Cette pièce de niveau élémentaire est tout à fait intéressante. L’Intrada commence par une sorte de cadence et continue par un véritable mouvement fugué où trompette & piano ont un rôle concertant. Le Balletto, quant à lui, fait la part belle aux mesures impaires (5/8, 7/8…) et aux rythmes dansants et entraînants, dans un esprit jubilatoire.