François BOCQUELET : Tangotino pour clarinette et piano. Lafitan : P.L.3638.

François Bocquelet nous offre ici une oeuvre bien attachante, on pourrait même écrire : un peu envoutante. En effet, le fa mineur donne à ce morceau une teinte mystérieuse et nostalgique, on pourrait presque dire nocturne. Tango, tangotino ? Certes, c’est bien un tango tant par les harmonies que par les rythmes, mais tout cela dans une sorte de halo mélancolique mais plein de charme précisément par la délicatesse des harmonies et le côté quasi fauréen des enchaînements… Bref, c’est une oeuvre très réussie qui devrait séduire ses interprètes. Si le niveau est bien d’un premier cycle deuxième année pour le clarinettiste, il est un peu plus élevé pour le pianiste qui a un rôle non négligeable, mais cependant tout à fait abordable par un élève.
Daniel Blackstone
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020