André TELMAN : En plein songe

pour flûte ut et piano. Débutant. Lafitan : P.L.2438.Si la partie de flûte est pour débutant, il n’en est pas de même de la partie de piano qui tient, dans ce joli songe, un rôle essentiel. Et cette œuvre a l’avantage d’initier le jeune flûtiste à un langage harmonique délicat et plein de surprises. Voici donc un très joli songe dans lequel les jeunes interprètes pourront se plonger avec délices…  

 

Envol. Flûte et piano.

Carlos GRÄTZER : Envol. Flûte et piano. Dhalmann : FD0377.

Ce compositeur à la fois français et argentin, formé par son père né à Vienne et émigré en 1939, lui-même élève de Paul Hindemith, a donc été soumis à de nombreuses influences qu’il aime à faire fusionner dans son propre langage.

Caribbean flutes pour quatuor de flûtes et piano

Charles BALAYER : Caribbean flutes pour quatuor de flûtes et piano (ou section rythmique). 1 vol. 1 CD. Delatour : DLT0914.

Cette charmante pièce, assez difficile, devrait faire le bonheur d’une classe de flûte. La quatrième flûte est de préférence un flûte alto, mais la partition est prévue également pour être jouée avec une flûte en ut.

Crapulette

Jacky THÉROND : Crapulette  pour flûte en ut et piano. Niveau préparatoire. Lafitan : P.L.2185.

Le ton de la pièce est donné par l’indication qui figure en tête de l’œuvre : « Swinguez ! ».  Un 6/8 très entraînant fera effectivement swinguer les interprètes. Notons, au milieu de la pièce une « cadence » précédée de quelques mesures : « presque comme une cadence ». Il y a donc beaucoup de fantaisie et d’allant dans cette pièce qui justifie tout à fait son titre.

La fille des sables

Jérôme NAULAIS : La fille des sables  pour flûte en ut et piano. Niveau élémentaire. Lafitan : P.L.2173.

Après une introduction à trois temps, nous sommes entraînés dans une habanera à la fois nonchalante et un peu mélancolique qui est loin de manquer de charme. La couleur locale est présente par l’utilisation discrète d’une gamme de do mineur avec fa#.  Une petite modulation intervient, cette fois en sol mineur et avec fa#…  Ce sera peut être pour le professeur l’occasion de rappeler ou de faire découvrir ce que sont gammes et modes… Mais, comme disait Verlaine – dans un autre contexte ! - : « De la musique avant toute chose… » !

Aquarelle

Christine MARTY-LEJON : Aquarelle  pour flûte en ut et piano. Niveau préparatoire. Lafitan : P.L.2205.

« Il y a dans la peinture et dans la musique quelque chose de plus, qui ne s’explique pas ». L’atmosphère poétique de cette pièce correspond bien à la citation de P.-A. Renoir, d’ailleurs incomplète : Renoir ajoute : « qui est essentiel ».  Les couleurs de Christine Marty-Lejon sont fidèles à ce propos. Il faudra que s’exprime, à travers les notes, toute la sensibilité des interprètes pour faire goûter cette bien jolie Aquarelle.

 

Promenade champêtre

Francis COITEUX : Promenade champêtre  pour flûte en ut et piano. Niveau préparatoire. Lafitan : P.L.2167.

Décidément, nos auteurs sont bien bucoliques, et cette promenade, en fa majeur comme la précédente, suit un parcours plus sinueux à travers les différentes tonalités. Tantôt rêveuse, tantôt sautillante, elle comporte une deuxième partie « Poco più mosso » qui transforme la promenade en un échange plus vif entre les deux instruments. On y trouve beaucoup de joie de vivre qui sera, espérons-le, communicative.

Air pastoral

Alexandre CARLIN : Air pastoral  pour flûte en ut et piano.  Niveau préparatoire. Lafitan : P.L.2233.

Cette charmante promenade aux champs déroule ses gammes et ses arpèges délicats qui feraient rêver sans difficulté un sous-préfet…  Une cadence plus leste mais non moins poétique interrompt le cours de la promenade qui, après cette échappée, reprend nonchalamment. Le piano n’est pas un simple accompagnateur mais dialogue joliment avec la flûte.

La tortue qui rêvait

Gilles BARBIER : La tortue qui rêvait  pour flûte en ut et piano. Débutant. Lafitan : P.L.2359.

Cette tortue a bien de la chance de faire un aussi joli rêve !  Cette pièce a beaucoup de fantaisie et d’originalité et permettra aux interprètes de donner la mesure de leur sens musical. Mais il semble que Gilles Barbier soit orfèvre en la matière…

 

 Lily of the pond

Nicolas VIEL : Lily of the pond  pour flûte et piano. Delatour: DLT 1900.

Assez facile, cette pièce est écrite sur un rythme de samba, tout en gardant un caractère très mélodique. Elle offre ainsi beaucoup d’originalité et de charme. Le piano, qui scande le rythme, devra veiller à rester un discret accompagnateur.