Danse norvégienne.

Edvard GRIEG : Danse norvégienne.  Transcription pour violoncelle et piano de Laurent Rannou. Lafitan : P.L.2287.

Ces transcriptions sont une aubaine pour faire découvrir aux jeunes instrumentistes des œuvres qui ne font pas a priori partie de leur répertoire. Cette danse norvégienne en est un excellent exemple. Développer la culture musicale des élèves en les faisant progresser sur leur propre instrument est un projet louable et ici pleinement réussi.

 

Rhapsodie arménienne

Alexandre GASPAROV : Rhapsodie arménienne  pour violoncelle solo. Delatour : DLT 1124.

Écrite en 2006, cette pièce fait partie du programme d’un disque intitulé « Armenia ». Laissons la parole à l’auteur : « Entre la frénésie d'une danse endiablée et la sonorité mélancolique et nostalgique d'un douduk débordant de tristesse, voici les couleurs émotionnelles de cette brève pièce énergique et méditative à la fois. » Que dire de plus sinon que cette pièce est plutôt difficile… mais récompensera son interprète par la beauté de sa musique.

 

Konzetstücke für Cello und Klavier

Christoph SASSMANNSHAUS : Konzetstücke für Cello und Klavier.  Bärenreiter’s Cello Collection. : BA 9695.

Voici pas moins de dix-sept pièces bien agréables pour le jeune violoncelliste. On y trouve au passage, au milieu de pièces moins connues, l’Humoresque de Dvořák, la Berceuse et la Sicilienne de Fauré, sans oublier Le Cygne de Saint-Saëns. Les pièces ont été classées par ordre de difficulté et ont été très soigneusement choisies par l’éditeur pour être les plus accessibles aux jeunes violoncellistes. Voilà une bien belle musique et de grande qualité.

 

Concerto pour violoncelle en si mineur op. 104.

Antonín DVOŘÁK : Concerto pour violoncelle en si mineur op. 104.   Bärenreiter Urtext. Conducteur : BA 9045. Arrangement pour violoncelle & piano par le compositeur : BA 9045 90. Commentaire critique : BA 9045-40.

Voilà une édition passionnante de ce Concerto, car elle nous en livre les secrets de composition. Si l’écriture d’un concerto est souvent l’objet d’une collaboration entre le compositeur et le virtuose auquel il destine son œuvre, c’est ici le cas de façon toute particulière. Ce n’est donc pas un hasard si le commentaire critique occupe à lui tout seul un fascicule de 58 pages consacré à tous les aspects de l’œuvre, à sa facture et aux problèmes éditoriaux que cela pose.  On appréciera en particulier les nombreux fac-similés du manuscrit qui permettent de mieux comprendre l’ensemble. Ce travail remarquable a été effectué par Jonathan Del Mar.

Nicolas VIEL : Galop burlesque

Nicolas VIEL : Galop burlesque pour violoncelle & piano. Delatour : DLT1899.

Voilà une joyeuse et fantasque évocation du cirque dans un langage à la fois traditionnel et un peu « décalé » : écriture modale et rythmes syncopés. Cette œuvre pleine d’humour sans grande difficulté fera le bonheur des violoncellistes.

Max REGER (1873-1916) : Romanze

Max REGER (1873-1916) : Romanze  pour violoncelle & piano.  Schott (www.schott-music.com) : ED 21221.   21 x 29,5 cm, 4 p.  5,99 €.

Écrite originellement pour le violon, cette  charmante Romance en sol majeur fera la joie de bien des violoncellistes.  De moyenne difficulté.

Adagietto

Eduard PÜTZ (1911-2000) : Adagietto  pour violoncelle & piano.  Schott (www.schott-music.com) : CB 233.   21 x 29,5 cm, 12 p.  9,99 €.

Enseignant et compositeur fécond, Eduard Pütz a ici écrit une superbe mélodie, d’accès aisé (sauf pour le pianiste…).

 La pratique des études, vol. 1.

Gerhard MANTEL : La pratique des études, vol. 1.  Schott (www.schott-music.com) : ED 20701.  104 p.

 

Présentant les bases de la technique du violoncelle à l’aide d’études choisies, ce premier de trois volumes couvre les aspects de l’orientation sur la touche & des changements de position, du vibrato & des trilles aux changements de cordes & doubles cordes.  De moyenne difficulté.

 

Blues Time.

Gabriel KOEPPEN : Blues Time.  Niveau : Intermédiaire.  Schott (www.schott-music.com) : ED 21243. 8 p.

 

Trois pièces pour violoncelle seul (jouables à la suite ou séparément) composent cette petite suite : Groovy Blues, Blues con variazioni, Busy Blues.  Toute latitude d’improvisation étant laissée à l’instrumentiste…

 

Aram KHATCHATOURIAN : Concerto pour violoncelle et orchestre.  Le Chant du Monde (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : PO 4677.  97 p.

 

Aram Khatchatourian, né en 1903 près de Tbilisi et mort le 1er mai 1978 à Moscou, a fait ses études au Conservatoire de Moscou, et compose depuis 1934.  Ses œuvres sont souvent interprétées en Russie ; la présente édition les fera mieux connaître en Europe.  Ce Concerto - créé le 30 octobre 1946, dans la grande salle du Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, par son dédicataire Sviatoslav Knouchevitsky et l’Orchestre symphonique d’État d’URSS dirigé par Alexandre Gauk