Apparition.

Louis GANNE : Apparition.   Mélodie pour violoncelle et piano. Restitution : Jean-Louis Couturier. Sempre piu éditions, 2 allée Du Guesclin,  93130 Noisy-le-Sec. www.semprepiu-editions.com : SP0021.

Dans sa collection de « Musique française originale », les éditions Sempre piu ressuscitent les œuvres de Louis Ganne, compositeur bien oublié des Saltimbanques et de Hans le joueur de flûte.  Cette Apparition en fait partie, qui fut publiée seulement dans le « Supplément » à la « Revue Musicale » de juillet 1904. C’est une charmante mélodie, lyrique et tendre, qui met particulièrement en valeur les qualités expressives du violoncelliste. La partie de piano est facilement abordable par un élève, ce qui permet de faire de cette œuvre une excellente introduction à la musique de chambre.

…poursuite du vent…

Gérard HILPIPRE : …poursuite du vent…  Dialogue pour récitant & violoncelle. Delatour : DLT1985.

Ces dialogues sur des textes de l’Écclésiaste et du Livre de Job sont une méditation assez sombre sur la condition humaine. Le récitant doit être obligatoirement un homme, non par sexisme mais en raison du dialogue avec le violoncelle.  La partie de violoncelle n’est pas une « illustration » du texte mais, bien qu’elle ait un rapport très direct avec lui, elle constitue une œuvre à part entière. Il s’agit donc d’un véritable dialogue qui devra être le plus équilibré possible. Quant au récitant, il doit privilégier la compréhension et l’interprétation du texte, bien loin du sprechgesang ou d’une déclamation prosodique classique. Cette œuvre passionnante et ambitieuse est à découvrir absolument.

 

Variations pour piano & violoncelle

Ludwig van BEETHOVEN : Variations pour piano & violoncelle  WoO 45, op. 66, WoO 46.  Urtext.  Bärenreiter : BA 9028.

Il s’agit des « Douze variations sur un thème de l’oratorio de Haendel Judas Macchabée », des « Douze variations sur le thème « Ein Mädchen oder Weibchen » tiré de La Flûte enchantée et des « Sept variations sur le duo « Bei Männern, welche Liebe fülhen », tiré également de La Flûte enchantée ». Ces variations ont été éditées en versions très différentes. La nouvelle édition s’est efforcée de transcrire correctement l’ensemble des rythmes de la partition de violoncelle de Beethoven. On notera la présence dans cette édition - outre l’introduction, la copieuse préface et un commentaire critique très détaillé - de fac-similés des seules sources existantes, ce qui aide à comprendre les difficultés rencontrées pour établir le texte de cette nouvelle édition.

Fête à Anna

Francis COITEUX : Fête à Anna  pour violoncelle & piano.  Delatour : DLT1988.

Destinée à un niveau de premier cycle, cette pièce commence par une marche décidée suivie d’un allegro giocoso encore plus festif. La partie de piano est facilement abordable par un élève. Quelle excellente occasion donnée pour que les élèves s’initient à la musique de chambre ! 

Vingt mystères du Rosaire.

Éric LEBRUN : Vingt mystères du Rosaire.  Œuvres pour violoncelle. Le jardin des oliviers pour violoncelle solo, La Transfiguration pour violon & violoncelle, Via Crucis pour violoncelle & orgue, Le Couronnement de la Vierge pour violon, violoncelle, harpe & orgue.  Delatour : DLT1475.

Dans ce cycle monumental que constituent les Vingt Mystères op.10 pour violon, violoncelle, harpe & grand orgue, voici ceux consacrés plus particulièrement au violoncelle. On aurait pu aussi les classer dans la « Musique d’ensemble », mais ce n’est pas le parti choisi par l’auteur. Que dire sinon souligner l’aspect mystique de cette œuvre qui se veut avant tout porteuse de méditation et de prière.  Et l’on sait combien l’auteur excelle à le faire.

Sonate pour violoncelle & piano, en la majeur, op.13.

Gabriel FAURÉ : Sonate pour violoncelle & piano, en la majeur, op.13.  Breitkopf (www.breitkopf.com) : EB 8345.  16,50 €. 

Il s’agit là de l’arrangement pour violoncelle & piano, par Carl Hüllweck, de la Sonate pour violon & piano en la majeur op. 13 que Fauré avait composée en 1876.  Pièce dont Saint-Saëns, alors professeur du jeune Fauré, avait fait le plus vif éloge.

Per Quattro « Uc »-celli

Alain FOURCHOTTE : Per Quattro « Uc »-celli  pour quatre violoncelles.  Delatour : DLT0284.

Uccelli : les oiseaux, en italien. Ce sont donc quatre gros oiseaux qui volent, qui chantent dans une seule coulée de sept minutes tantôt planante, tantôt pleine de fougue. Ces pages s’adressent à des violoncellistes de niveau moyen, au moins.

Déchiffrage pour le violoncelle, 1.

John KEMBER & Juliet DAMMERS : Déchiffrage pour le violoncelle, 1.  Schott (www.schott-music.com) : ED 12954.  84 p.  11,95 €.

Où 237 pièces sont graduées dans des styles fort variés.  Reconnaissance de motifs rythmiques et mélodiques, 9 sections (des cordes à vide aux extensions & liaisons de phrasé), duos & pièces accompagnées au piano (pour déchiffrage collectif), progression jusqu’aux tonalités à 4 dièses et 3 bémols.  De niveau facile.

Danse norvégienne.

Edvard GRIEG : Danse norvégienne.  Transcription pour violoncelle et piano de Laurent Rannou. Lafitan : P.L.2287.

Ces transcriptions sont une aubaine pour faire découvrir aux jeunes instrumentistes des œuvres qui ne font pas a priori partie de leur répertoire. Cette danse norvégienne en est un excellent exemple. Développer la culture musicale des élèves en les faisant progresser sur leur propre instrument est un projet louable et ici pleinement réussi.

 

Rhapsodie arménienne

Alexandre GASPAROV : Rhapsodie arménienne  pour violoncelle solo. Delatour : DLT 1124.

Écrite en 2006, cette pièce fait partie du programme d’un disque intitulé « Armenia ». Laissons la parole à l’auteur : « Entre la frénésie d'une danse endiablée et la sonorité mélancolique et nostalgique d'un douduk débordant de tristesse, voici les couleurs émotionnelles de cette brève pièce énergique et méditative à la fois. » Que dire de plus sinon que cette pièce est plutôt difficile… mais récompensera son interprète par la beauté de sa musique.