Fabienne VENIEN : 22 chansons enfantines

pour violoncelle(s) et piano. Combre : C06728.

Quelle excellente idée ! Ces vingt-deux chansons, classées par ordre de difficulté sont présentées sous deux formes : la mélodie seule avec les paroles sur un page et sur l’autre une version simple mais pleine de charme et très respectueuse de la mélodie à trois violoncelles. Ce recueil permet donc tout un travail culturel (ces chansons ne sont que trop peu connues aujourd’hui), vocal car on peut les chanter à l’unisson ou accompagné par le trio de violoncelles,

 Schülerkonzert in D

Friedrich SEITZ : Schülerkonzert in D - dur op. 22 arrangé pour violoncelle. Bärenreiter : BA 8987.

Il s’agit de la version pour violoncelle du concerto recensé dans la rubrique « alto ». Au violoncelle, la seconde position est également requise

Christine MARTY-LEJON : Aquarelle

pour violoncelle et piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.2633.

L’auteur met en exergue cette phrase : « Il y a dans la peinture et dans la musique quelque chose de plus, qui ne s’explique pas ». C’est sans doute une invitation pour les jeunes interprètes à rechercher les couleurs variées qui leur sont proposées dans cette charmante pièce pleine de poésie.

 

 Trois petites pages

Leonello CAPODAGLIO : Trois petites pages : Sicilienne, Chanson, Toccata pour deux violoncelles. Fortin-Armiane : EAL 522.

 

Assez faciles, ces trois pièces au langage clair et agréable feront le bonheur des jeunes violoncellistes. Ce pourrait être également l’occasion de présenter aux jeunes interprètes trois formes musicales caractéristiques de bien agréable façon.

 

Mandala

Max MÉREAUX : Mandala pour violoncelle seul. Fin de 3ème cycle. Sempre più : SP0049.

Quelle que soit la doctrine spirituelle à laquelle ce titre fait référence, on comprendra tout de suite que cette pièce est destinée à créer une certaine ambiance méditative à travers un langage très personnel. Il s’agit d’une œuvre spirituelle qui demande à l’interprète une grande intériorité.

Sonate pour violoncelle et piano

Vissarion CHEBALINE : Sonate pour violoncelle et piano, op. 51, n° 3. Les Éditions du Chant du Monde (www.chantdumonde.com ), VC4665, 51 p. (+ partie séparée pour violoncelle, 16 p.).

 

Le Chant du Monde, spécialisé dans la musique russe, vient de publier, pour le cinquantenaire de la mort de Vissarion Chébaline (né à Omsk en 1902, mort à Moscou en 1963), sa Sonate pour violoncelle et piano, op. 51, n° 3, composée en 1960 et créée, l’année suivante, à Moscou par le dédicataire Mstislav Rostropovitch et Alexeï Zybtsev (piano). Elle comprend 4 mouvements contrastés. 1. Allegro assai (p. 3-20) : l’accompagnement est marqué par un ostinato rythmique auquel succèdent des accords plaqués ; la ligne mélodique du violoncelle, légèrement chromatique, s’appuie sur un rythme de trochée s’animant peu à peu avec des croches et un trait de doubles-croches. 2. Vivace (p. 21-30) : le violoncelle assure d’abord un mouvement perpétuel de croches assez conjointes, des pizzicati très disjoints, puis les croches alternent entre violoncelle et piano ; l’ensemble se termine sur de vives oppositions de nuances (p, sff). 3. L’Andante (p. 31-36), de caractère plus chantant, fait dialoguer les deux instruments, avec retour des mouvements de croches, changement de tempi, et se termine pp. Enfin, 4. l’Allegro (p. 37-51), avec un rappel du mouvement de croches au violoncelle, des changements de mouvements, se termine sur des doubles cordes au violoncelle et de riches accords au piano. Partition très bien gravée et de difficulté moyenne.

 

 

André TELMAN : Sous une pluie de diamants

pour violoncelle et piano. Débutant. P.L.2383.Bien que commençant et se terminant en ré Majeur, les nombreuses et délicates modulations de cette pièce font briller de mille feux le discours forcément simple du jeune violoncelliste. Simple, mais cela ne veut pas dire sans intérêt ! Voici effectivement une œuvre qui formera l’oreille aux délicatesses harmoniques d’une musique de qualité.

Concerto pour violoncelle et piano.

Francine AUBIN : Concerto pour violoncelle et piano. Fin de 3ème cycle. Sempre più : SP0013.

Cette œuvre de près de trente minutes comprend trois mouvements et

Trois petites pièces

Gérard HILPIPRE : Trois petites pièces  pour violoncelle et piano.  Delatour : DLT0713.

Très concentrée (trois pièces pour une durée d’à peine cinq minutes), cette œuvre comporte donc trois tableaux très caractérisés. Passant d’un « Prestissimo misterioso » quasi impalpable à un « Tempo molto moderato » dans lequel s’intercale un très bref passage « molto accelerando » réservé au piano sur une longue pédale de violoncelle pour terminer par un « Adagissimo » méditatif, cette véritable « Suite » se conclut dans un calme à la fois méditatif et énigmatique.

 La ligne de partage du jour.

Éric FISCHER : La ligne de partage du jour.  Violoncelle seul. Dhalmann : FD0342.

Éric Fisher a composé pour toutes sortes d’instruments et d’ensembles. Cette œuvre pour violoncelle seul, écrite dans un langage contemporain, allie timbres et techniques de jeu pour créer une ambiance sonore tout à fait intéressante. Inutile de préciser qu’il ne s’agit pas d’une œuvre pour débutant…