Oskar RIEDING : Concerto en si mineur op.35. Bärenreiter

Oskar RIEDING : Concerto en si mineur op.35. Bärenreiter : BA 8971.

On ne présente pas cette œuvre, comportant la même judicieuse préface.

 

Antonio VIVALDI : Concerto en la mineur op.3 n°6.

Antonio VIVALDI : Concerto en la mineur op.3 n°6. Bärenreiter : BA 8974.

Il ne s’agit certes pas d’une œuvre « d’étude », mais on ne peut que se réjouir de la trouver dans cette collection réalisée avec tout le soin qu’on connaît chez cet éditeur. Doigtée et annotée, cette édition comporte également une préface fort utile pour l’interprétation.

 

    Claude-Henry JOUBERT : Sérénade de chat

Claude-Henry JOUBERT : Sérénade de chat, pour violon avec accompagnement de piano.  Fin de 1er cycle.  Lafitan : P.L. 1977.

Publiée dans la série « Sérénade », cette pièce offre à la fois une écriture contemporaine avec des essais d’improvisation simple.  Chaque morceau est écrit avec un accompagnement de piano très facile, écrit sur une portée. Les trois passages improvisés sont balisés par des consignes destinées à donner confiance à l’élève dans ses premiers pas dans l’invention.

 

Christine MARTY-LEJON : Berceuse russe

Christine MARTY-LEJON : Berceuse russe, pour violon & piano.  Cycle I.  Lafitan : P.L. 1983.

Évoquant le folklore, cette berceuse prend, à certains instants, le caractère d’une danse joyeuse avant d’en revenir à son caractère premier.  Très jolie pièce.

 

The Boosey & Hawkes Violin Anthology.
  • Gabriel FAURÉ : Berceuse, op. 16.  Difficulté : moyenne à difficile.  Parties séparées (VLB 123).
  • Gabriel FAURÉ : Sicilienne, op. 78.  Moyenne difficulté.  Parties séparées (VLB 130).
  • Fazil SAY (*1970) : Concerto pour violon « 1001 Nights in the Harem » (2007).  Réduction d’orchestre au piano (ED 20539).
  • The Boosey & Hawkes Violin Anthology.  29 pièces de 18 compositeurs : J. Adams, Bartók, Britten, Copland, Górecki, Prokofiev, R. Strauss, V. Thomson, Stravinsky…  Parties séparés (Boosey & Hawkes : HL 4801 638).
BEETHOVEN : Konzert in D für Violine und Orchester op. 61.

BEETHOVEN : Konzert in D für Violine und Orchester op. 61.  Bärenreiter Urtext : BA 9019.  Critical Commentary par Jonathan Del Mar : BA 9019. Partition violon/piano : BA 9019a. Kadenzen zu Unwig van Beethoven Konzert für Violine und Orchester : BA 9020.

Les chefs et les violonistes qui voudront étudier en détail le Concerto pour violon de Beethoven disposent désormais d’outils tout à fait remarquables. La partition d’orchestre, précédée d’une préface consacrée essentiellement aux problèmes d’édition, possède la clarté et la lisibilité, ainsi que la rigueur qu’on attend de ce genre d’édition. La réduction pour piano est tout à fait remarquable : les pianistes accompagnateurs sont parfois bien malheureux de la façon dont ils sont traités par les transcripteurs. La version à la fois fidèle et pianistique qui est établie à partir du « Urtext » par Martin Schelhaas les comblera.

SMETANA

SMETANA : Z domovini, Dvĕ dueta pro housle a klavir.  Urtext.  Bärenreiter : BA 9526.

Écrits pendant la dernière période de composition de Smetana (1880), ces deux duos ont été publiés en 1881.  Composés pour un usage domestique - comme leur nom l’indique - plutôt que pour le concert, ils ont été conçus dans l’esprit de la musique populaire tchèque, mais avec des thèmes originaux.  On appréciera, comme d’habitude, la clarté et le sérieux de cette édition et l’intérêt de sa copieuse préface.

Jeu de cordes pour violon & piano

Jean-Michel TROTOUX : Jeu de cordes pour violon & piano.  Lafitan : P.L. 1861. Cette pièce pour débutant promène avec beaucoup de charme le jeune violoniste sur les quatre cordes de son instrument, accompagné par une partie de piano qui joue une sorte d’ostinato sur ces mêmes quatre sons, partie qui pourra être également jouée sinon par un débutant, du moins par un jeune pianiste.

 

Second livre de sonates pour le violon. Op. IV (ca 1771).

Simon LE DUC : Second livre de sonates pour le violon. Op. IV (ca 1771).  Présentation : Saskia Salembier.  Anne Fuzeau Productions : 50527. Cette édition en fac-similé est d’une parfaite lisibilité et permet une exécution aisée. Précisons que ces sonates sont pour violon & basse continue. Ce sera une occasion de redécouvrir ce violoniste et compositeur français, né en 1742 et mort prématurément à trente-cinq ans. Si son œuvre est assez peu abondante, elle est de grande qualité.  La présentation est l’œuvre du Département de musique ancienne du CNSMDP. Elle comporte, bien entendu, de fort judicieux conseils concernant l’interprétation et l’ornementation.

Les cloches de Las Palmas, pour violon seul

Camille SAINT-SAËNS : Les cloches de Las Palmas, pour violon seul. Arrangement : Régis Boulier.  Combre : C06606.

Cette transcription d’une pièce pour piano possède un fondement historique.  Saint-Saëns écrit lui-même : « On me dit que Sarasate aurait arrangé pour violon et joué à Londres avec grand succès Les cloches de Las Palmas. Fabuleux ! » Mais Régis Boulier, après de longues recherches, n’a pu retrouver l’original. Il s’est donc lancé dans une recréation qui semble tout à fait réussie. Souhaitons beaucoup de bonheur et de succès aux violonistes qui inscriront cette œuvre à leur répertoire.