Jean-Christophe ROSAZ : Cantilena una e due  pour violon seul. Assez facile. Delatour : DLT2423.

Comment mieux que l'auteur décrire ces deux petites pièces : « J'ai choisi ce titre de « cantilène » pour sa douce sonorité qui évoque la dimension rêveuse du monde de l'enfance. Ces deux chansons sont deux petites pièces destinées aux élèves de violon possédant déjà une bonne technique. Elles sont pareilles à deux sortes d'êtres fantastiques tout droit sortis des légendes,

pour la première un gnome facétieux, dans la seconde un troll des forêts plus fantasque que l'on tente de saisir sans jamais y parvenir, une allégorie ludique de la musique qui toujours nous échappe. » Il suffira de susciter l'imagination des jeunes interprètes pour qu'ils puissent exprimer tout le contenu émotionnel qui se trouve derrière les notes.