BRAHMS : Konzert in D-Dur  pour violon & orchestre op. 77.  Bärenreiter : TP 949.

Outre la qualité intrinsèque de cette édition, on appréciera particulièrement la copieuse préface de Clive Brown qui contient de très précieuses indications sur la genèse de l’œuvre, et notamment les rapports de Brahms et de Joachim.  Ces dix-neuf pages sont vraiment passionnantes et indispensables pour comprendre l’œuvre de l’intérieur.