Bruno GILLET : La Barcarola  pour basse de viole à sept cordes. Collection « Mïa » dirigée par Éric Fisher : musique d’aujourd’hui sur instruments anciens.  Dhalmann : FD0357.

Le titre de la collection en indique bien le propos.  Dans la lignée d’un Poulenc écrivant pour clavecin, les compositeurs contemporains explorent les richesses insoupçonnées des instruments dits « anciens ». Bruno Gillet nous offre ici une pièce tout à fait contemporaine par l’écriture, pièce qu’il présente lui-même en détail pour en faire bien comprendre l’esprit et la structure. La pièce, nous dit l’auteur, « doit se dérouler tout entière dans un climat très intime, avec un minimum d’intensité. » Une sorte de refrain en fait en quelque sorte un rondo.