Les deux compositions présentées dans ce recueil ont pour points communs la légèreté et le caractère dansant en dépit des exigences virtuoses.
La Partita a été écrite en 1935, peu après les deux séjours de la jeune Grażyna Bacewicz à Paris : en 1932/33 pour étudier la composition dans la classe de Nadia Boulanger et en 1934 afin de se perfectionner en violon auprès de Carl Flesch.
C’est une pièce assez courte, en trois mouvements. Le premier, Allegro est maintenu dans un rythme ternaire rapide. La tonalité de do majeur n’est que suggérée par les premiers accords, car très vite la ligne mélodique s’en éloigne et de nombreuses modulations nous amènent pratiquement vers une atonalité pour s’approcher enfin du do majeur initial et se terminer d’une manière surprenante par l’accord de la mineur, annonçant ainsi le début de l’Andante.
Ce 2e mouvement commence par un chant mélancolique qui, dans sa partie centrale devient très animé. Différentes émotions vont submerger grâce aux harmonies intéressantes obtenues par le mélange de frottements bien dissonants à côté des intervalles justes, en doubles-cordes. Le tout se calme avec le retour de la mélodie initiale, cette fois-ci à l’octave supérieure.
Le Vivo final est clairement inspiré, de part sa mesure à 2/4, de son rythme rapide, syncopé, et de ses accents, par la danse folklorique polonaise : Krakowiak. De plus, avec sa forme de rondo-sonate libre la compositrice fait, probablement, un clin d’œil au 3 e mouvement du Concerto n°1 de Chopin. Tout aussi brillant, élégant, avec une dose de bravoure, cette pièce pourra ravir les violonistes désireux d’enrichir leur répertoire pour violon seul.
Scherzo est maintenu intégralement dans un mouvement rapide (Vivo) ternaire. En forme de caprice, il se prête parfaitement bien à faire partie d’un récital ou à être exécuter comme bis. Composé en 1945, ce morceau est plein d’humour à la frontière du grotesque, de joie qui est la somme de différents sentiments profonds obtenus, notamment, par des séquences de modulations audacieuses.
Dans cette édition, préparée par la violoniste Agata Szymczewska, les coups d’archet et les doigtés sont inspirés par le manuscrit de Grażyna Bacewicz.
https://pwm.com.pl/en/sklep/publikacja/partita-scherzo,grazyna-bacewicz,24215,shop.htm
Anna Maria BARBARA
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021