Jean-François PAILLER (Sélectionnés & transcrits par) : Huit thèmes classiques pour piano à quatre mains.  2CDs inclus.  « Anacrouse », éditions Bourgès R (tél. : 02 37 24 94 75.  www.ebr.com.fr) : EBR 514.

Assortis de brèves notices biographiques & de présentation des pièces, sont proposés huit thèmes classiques : La Moldau (Smetana), La Belle au bois dormant (Tchaïkovski), Dans la grotte du roi de la montagne (Grieg), Air du toréador (Bizet), Danse des heures (Ponchielli), Water Music (Haendel), Le beau Danube bleu (Strauss), La truite (Schubert).  L’un des CDs comporte les parties séparées.

Eduard PÜTZ (1911-2000) : I’m sorry, Mr. Czerny !  Dix morceaux jazzy pour piano.  Schott (www.schott-music.com) : ED 21087.  26 p.  Niveau : Facile à intermédiaire.

 

De la plume d’un compositeur étonnamment éclectique, que voilà un ensemble plaisant et bien écrit !  Nonobstant quelques erreurs d’altérations - que les chiffrages notés pour l’improvisation permettent d’aisément déceler…

 

Jean-Emile COLLON : Barcarollepour piano. Débutant. Lafitan : P.L.2274.

 

On sait la difficulté d’écrire de jolies choses pour les débutants. Jean-Emile Collon y a parfaitement réussi : il y a beaucoup de poésie et de charme dans cette barcarolle qui devrait plaire au jeune pianiste. Il est vrai que l’auteur a étudié avec Jacques Chailley et Maurice Martenot, deux références en la matière…

 

Pierre-Richard DESHAYS : Pièce détachée n° 1pour piano. Lafitan : P.L.2131.

Elle n’est pas si facile, cette Pièce détachée n° 1, mais possède beaucoup de charme et, mine de rien, demandera à l’interprète (niveau élémentaire) de solides qualités techniques au service d’une grande musicalité : passage du chant de la main droite à la main gauche, trois voix pour deux mains, suites d’octaves… mais, on oublie la technique pour la qualité musicale de l’œuvre.

Jean SICHLER : Wien.Valse de concert pour piano à 4 mains. Delatour : DLT1395.

 

Voici une œuvre bien réjouissante, écrite au retour d’un voyage à Vienne. « J’avais été frappé par ce climat d’urbanité et de détente qui régnait aussi bien dans les heurigen que sur le Ring,.. », écrit l’auteur. Œuvre de concert plutôt difficile, cette valse est pleine de tempérament : « du sourire à la joie de vivre, il n’y a qu’un pas », dit encore l’auteur, et cette joie de vivre est communicative !

 

Henri J. BERTINI : 62 petites études de virtuosité pour piano.Revues & doigtées par Alain A. Abbott.

Né à Londres en 1798, l’auteur est mort en 1876. Virtuose apprécié, il participe le 20 avril 1828, avec Franz Liszt à l'exécution de la Septième Symphonie de Beethoven, dont il avait fait la transcription pour huit mains ! Il fut admiré par Berlioz lui-même qui parle de lui dans une de ses lettres. De niveau assez difficile à difficile, ces études méritaient d’être enfin éditée. Alain A. Abbott, dans son introduction, expose les difficultés qu’il a rencontrées pour cette première édition et appelle de ses vœux une prochaine édition critique et intégrale des œuvres de ce compositeur trop oublié. Souhaitons que ces vœux soient vite exaucés ! 

Émile LELOUCH : 2 piècespour piano. Delatour : DLT1895.

 

De moyenne difficulté, ces deux pièces partent d’une même cellule mélodique pour s’aventurer dans des ambiances bien différentes. Pourquoi pas ? a des allures de valse faussement naïve, et ses parties à deux temps évoquent, pourquoi pas, le « caf’conç’ ». Quant à la Clairière, si elle invite aussi à la valse, elle est effectivement plus champêtre, le tout dans une tonalité diffuse, ou affirmée, débouchant aussi sur la polytonalité. 

 

Poèmes

René MAILLARD : Poèmes pour piano.  Delatour : DLT1861.

 

Le titre de la pièce, écrite « d’après Fébrilité, cycle de mélodies sur des poèmes de Dominique Pagnier », ne doit pas tromper : ces Poèmes ne constituent qu’une seule œuvre courte mais dense.  À un « lento agiatamente » à 10/8 succède un court Andante et un Allegro assai à 4/4, le tout générant des rythmes aussi variés qu’expressifs.  Une écriture à la fois post-tonale et très lyrique donne à l’ensemble un intérêt certain.

 

Images de Provence

Francis COITEUX : Images de Provence.  Trois pièces pour piano.  Niveau 2e cycle.  Delatour : DLT1857.

 

Heureux les élèves qui interprèteront ces trois pièces : ils devraient y trouver beaucoup de plaisir…  À une « Danse des rubans » en forme de tarentelle succède une charmante « Douce lavande » qui invite à la sieste ou aux idylles au milieu des senteurs provençales.  Le tout se termine bien évidemment par une « Joyeuse farandole », trépidante et pleine de soleil.  Voilà un bien agréable voyage à faire de toute urgence.

 

Tempo ! Tempo !

40 morceaux originaux pour le piano.  Préface et doigtés par Monika Twelsiek.  Difficulté : intermédiaire.  Schott Piano Classics (www.schott-music.com) : ED 9049.  80 p.  16,99 €.

Rapides & fougueux, furieux & exaltés, turbulents & virtuoses, artistiques & divertissants, vertigineux & hardis, brillants & enflammés, hors du commun sont ces 40 morceaux empruntés à Lemoine, Bertini, Duvernoy, Burgmüller et autres Czerny, mais aussi à Diabelli, Kuhlau, Haendel, J. S. Bach, Slavicky, Grieg, Gretchaninoff, etc.  Très aisément jouable – à tempo moyen…