Anne-Virginie MARCHIOL : Le chat et la souris pour piano. Lafitan : P.L.1857.

Les âmes sensibles regretteront que cette charmante histoire se termine mal… au moins pour la souris ! De niveau préparatoire, cette pièce aux aspects variés permet au jeune pianiste de montrer sa vélocité dans la poursuite, et son sens de la phrase musicale dans « le sommeil du chat »…