Imprimer
Catégorie : Piano

Considéré souvent comme un auteur de second rang, or Schubert n’était pas de cet avis. Comme le dit la remarquable préface de Monika Twelsiek, « Schubert dit un jour à propos des Sonatines de Kulhau que « même s’ils ne durent que quelques minutes, ces véritables chefs- d’œuvre témoignent d’un art mélodique et d’une expressivité extraordinaires ». Saluons en passant le parti-pris des éditions Schott de publier ses partitions avec annotations et préfaces non seulement en allemand et en anglais mais aussi en français. En trois mouvements, cette sonatine ne manque pas d’intérêt. On ne s’appesantira point sur la ressemblance des premières mesures avec la célèbre Lettre à Élise… ; l’histoire de la fameuse lettre étant elle-même trop obscure pour qu’on puisse en tirer quelque conclusion. En revanche, le troisième mouvement Allegro burlesco porte bien son nom et ne manquera pas de surprendre. Cette œuvre techniquement assez facile s’adresse pourtant autant aux élèves qu’aux concertistes. On en trouve de nombreuses versions sur YouTube ( par exemple, tout à fait recommandable, https://www.youtube.com/watch?v=RrYma30sxHc ). D’interprétations parfois un peu trop virtuoses aux annoncements d’élèves en mal de reconnaissance, on trouvera de tout. Chacun choisira selon son goût… ou se fera sa propre version de l’œuvre.
Daniel BLACKSTONE
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021