Hans-Günter HEUMANN, Best of Mozart, Schott, ED 23214

Comme dans le recueil précédent, nous trouvons deux parties, l’une d’œuvres originales, l’autre de transcriptions d’œuvres orchestrales ou vocales. Là encore, nous retrouvons tout le savoir-faire de l’auteur et toutes ses qualités de transcripteur. Nous avouons – mais c’est un avis tout à fait personnel – ne pas être ébloui par les petits menuets composés par Mozart dans son jeune âge (qui m’ont dégouté de Mozart de l’âge de 6 ans jusqu’à ce que je découvre le concerto en ré mineur K 466…) Mais ce ne sont que quelques pièces dans ce recueil dont le contenu ne pourra que séduire les jeunes et moins jeunes pianistes. Et on ne peut ici que redire tout le bienfait de cette pénétration de l’intérieur des œuvres transcrites, qui ne peut que conduire à une écoute plus attentive, plus profonde des originaux. C’est une incitation à découvrir les grandes œuvres symphoniques, lyriques et religieuses de Mozart.
Daniel BLACKSTONE
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021