Nous avions rendu compte du premier volume dans la lettre 113 d’avril 2017 et en avions souligné toutes les qualités. Et nous terminions par « Attendons la suite… ». La voici donc, avec les mêmes qualités. « Les chemins qui mènent à l’interprétation musicale sont multiples et ont cependant tous comme unique origine : l’oral. » C’est sur cette intuition fondamentale qu’est bâti ce cours de Formation Musicale. Chaque exercice de chant comporte un accompagnement « dans le style de… » qui le rend musicalement intéressant et pédagogiquement formateur. Exercices de rythme et de lecture complètent l’ensemble, ainsi, bien sûr, que les exercices d’audition. Les professeurs qui ont adopté le premier volume peuvent se réjouir d’avoir un cours complet si intéressant pour le premier cycle.
D. Blackstone
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019

 

Deux cahiers sont pour l’instant disponibles dans cette remarquable collection qui a pour but de présenter « les possibilités actuelles d’emploi des techniques instrumentales nouvelles à l’orchestre en réfléchissant à ce qu’elles pourraient être à moyen terme. Proposée par Dominique Delahoche à un groupe de musiciens de haut niveau, elle est destinée aux compositeurs mais également aux interprètes, aux musiciens et aux mélomanes. L’objectif de cette collection est de susciter de nouvelles idées d’orchestration. » Il ne s’git donc pas d’un traité d’orchestration, mais de permettre aux compositeurs de découvrir les nouveaux « effets », les nouveaux emplois des instruments qu’ils connaissent mais dont ils vont découvrir des possibilités nouvelles et insoupçonnées.

L’auteur indique que chaque leçon « propose le chemin naturel qui guide l’apprentissage en privilégiant l’imprégnation et le contexte musical ». Pour ce faire, il relie les rythmes « aux œuvres phares du répertoire, et propose « des exercices de lecture pour s’entraîner, des activités d’écoutes pour reconnaître un rythme, un petit memento pour retenir l’essentiel ».
Sophie Jouve-Ganvert
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019

« Cet ouvrage s’adresse à toute personne, enfant ou adulte, souhaitant apprendre à lire les notes de musique de manière approfondie et autonome, quel que soit son instrument » selon l’auteur qui propose des exercices en « lecture relative (sans clés) par intervalles, en lecture à « hauteur réelle », ainsi que des « principes généraux » au sujet des instruments transpositeurs. L’ensemble est un peu confus pour des débutants. Dans les extraits de partitions, les rythmes proposés sont d’une difficulté supérieure par rapport au degré de lecture. La progression est rapide. La lecture pour clavier n’intervient qu’en fin d’ouvrage, ainsi qu’un repère de clés (sans clé d’ut 1ère ligne, alors qu’il y a la clé d’ut 2ème ligne) à la toute dernière page.
Sophie Jouve-Ganvert
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019

 

Ce petit recueil, de la série « Les essentiels de la musique », s’articule sur trois modes d’utilisation : partitions annotées, notions détaillées, index dynamique.

Si le format est certes pratique, la densité et la complexité des pages surchargées ne rendent pas la lecture aisée. L’ensemble apparaît hétérogène : les quinze premières pages sont consacrées à des partitions analysées de Purcell, Mozart, Chopin, Debussy, etc. (modulations, chiffrages, cadences…), puis viennent ensuite la présentation des « termes italiens », des cinq lignes de la portée, du nom des notes, des intervalles, etc., ce qui invite à se demander quels sont en fait les destinataires d’un tel ouvrage, « accessible à tous ».
Sophie Jouve-Ganvert
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019

 

Encore une méthode de Formation Musicale, pourra-t-on dire. Mais celle-ci est spéciale à plus d’un titre, et particulièrement par la richesse des outils pédagogiques fournis. En effet, chaque volume permet d’accéder à un espace prévu sur le site de l’éditeur, sur lequel se trouve un riche et abondant matériel pédagogique. Il faudra pour cela, me direz-vous, disposer d’une connexion internet haut-débit et, une fois de plus, la fracture numérique risque de défavoriser certains. Mais l’ensemble pouvant être téléchargé une fois pour toute, on pourra ainsi en disposer hors connexion. La seule petite réserve que l’on peut faire est que la première connexion s’apparente un peu au célèbre « parcours du combattant », mais le résultat récompense vite de l’effort demandé. Ajoutons cependant que les auditions d’extraits d’œuvres passent par Deezer et

Ce jeu qui jongle avec les valeurs de notes nous rappelle certains examens de théorie musicale conçus par l’ex-FNUCMU. Les élèves qui aiment le Sudoku seront certainement charmés de pouvoir jouer non plus avec des chiffres mais avec des valeurs de notes. Ce casse-tête musical est très bien présenté et contient également les solutions des 30 grilles proposées. Pour ceux qui aiment, ce sera un agréable divertissement et une façon de devenir incollable dans l’addition ou la soustraction des valeurs…
Daniel Blackstone
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019

 

Ce volume consacré à l’oral est le complément naturel de celui consacré à l’écrit dont nous avons rendu compte dans la lettre 109 de décembre 2016. On y trouve donc des chants, des commentaires d’écoute (questions) et des lectures rythmiques, le tout sur des œuvres de toutes époques. Un encart est consacré aux commentaires d’écoute (corrigés et partitions.) Nous avons déjà souligné toute la qualité et tout l’intérêt de ce cours très complet de Formation Musicale qui va donc du débutant au musicien accompli. Il s’agit d’un remarquable travail mené par des enseignantes passionnées et sans aucun doute passionnantes, si l’on en croit leurs ouvrages.
D.B.

C’est un ouvrage de 450 pages que nous offre ce compositeur et pédagogue. On retiendra d’abord l’extrême richesse de l’ouvrage. Les huit sections qui le composent sont : 1 – Le Moyen-Age (x°-XIV° siècle), 2 – La Renaissance (XV°-XVI° siècles), 3- Le Baroque (1300-1750), 4 – Le Classicisme (1750-1820), 5 – Le Romantisme (1820-1900), 6 – Le XX° siècle, 7 – Les instruments de l’orchestre moderne, 8 – L’instrumentation et orchestration. Ces parties sont d’inégale importance. Tandis que la première ne comporte que six pages, la sixième en comporte 182. On peut regretter que l’ouvrage ne comporte ni table des matières ni table analytique. Même si c’est un gros travail, les moyens modernes permettent de réaliser ces tables sans grande difficulté. Mais à ces réserves près, l’ouvrage est d’une richesse étonnante, foisonnante. Il répond en tout cas parfaitement à l’objectif de l’auteur : « Ce livre a pour objet de retracer [l’évolution de la musique instrumentale occidentale] en dégageant les éléments essentiels qui la constituent. Il ne prétend en aucune façon constituer une étude exhaustive mais plutôt une entrée en matière pour permettre ensuite un approfondissement à ceux qui le souhaitent. » On insistera aussi sur le caractère

Ce volume consacré à l’oral est le complément naturel de celui consacré à l’écrit dont nous avons rendu compte dans la lettre 109 de décembre 2016. On y trouve donc des chants, des commentaires d’écoute (questions) et des lectures rythmiques, le tout sur des œuvres de toutes époques. Un encart est consacré aux commentaires d’écoute (corrigés et partitions.) Nous avons déjà souligné toute la qualité et tout l’intérêt de ce cours très complet de Formation Musicale qui va donc du débutant au musicien accompli. Il s’agit d’un remarquable travail mené par des enseignantes passionnées et sans aucun doute passionnantes, si l’on en croit leurs ouvrages.
D.B.