Imprimer
Catégorie : BO en CDs

Réalisateur : : Ridley Scott
Compositeurs : Jed Kurzel
MILAN-3999142

Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper. Il s'agit du sixième film de l'univers d'Alien et du troisième réalisé par Ridley Scott. Le premier, « Alien le Huitième Passager », avait la magnifique musique de Jerry Goldsmith, très contemporaine, atonale. Malgré les différentes visions, très conflictuelles, entre le compositeur et le réalisateur, la musique du film est devenue culte ! Le générique de fin est la 2e Symphonie « Romantique » de Howard Hanson ! Elle n’est pas sur le disque ! Le second film, « Aliens » de James Cameron, a pour compositeur James Horner, plus lyrique avec des

références au ballet Gayaned d’Aram Khatchatourian et des extraits de la musique du Goldsmith, une belle BO.

Le troisième, de David Fincher, « Alien 3 », a la superbe musique de ce grand compositeur qu’est Elliot Goldenthal. Elève de Copland et de Corigliano, il écrit pour les salles de concerts. Il a été « oscarisé » pour « Frida » et a composé de très belles musiques pour le cinéma. Jean-Pierre Jeunet a réalisé le quatrième de la franchise « Alien le Résurrection » avec John Frizell comme compositeur. Sa musique ne laisse pas un souvenir impérissable. Le cinquième réalisé par Ridley Scott, un épisode confus « Prometheus », tente d’expliquer le début du monstre. Il a pour compositeur Marc Streitenfeld, de l’écurie Hans Zimmer. Il avait supervisé des films de Scott («  Gladiator » « La Chute du Faucon Noir », Kingdom of Heaven, « Hannibal » ), et composé pour le réalisateur ( « Une Grande Année », « Américan Gangster », »Mensonges d’Etat », « Robin des Bois »). Sa musique est efficace et intéressante.

Ici, c’est le compositeur à la mode, chanteur et guitariste du groupe australien The Mess Hall, Jed Kurzel, lancé par son frère (« Assassin’s Creed », « Macbeth »), qui a composé la musique de ce nouvel opus. Le film se laisse regarder, les trucages sont magnifiques, le suspens est absent. On s’ennuie gentiment. Scott est passé à côté d’un film qui aurait pu avoir du lyrisme grandiose, de la beauté sombre et diabolique, comme le promettait la très belle scène d’ouverture. Bien sûr, Scott fait appel à Wagner pour sous-tendre son propos, attitude un peu caricaturale. La musique de Kurzel suit sans apporter un autre discours. On reconnaîtra à la flûte le thème du précédent Alien. Au disque elle se laisse écouter. Tout le monde n’est pas Goldsmith !
https://www.youtube.com/watch?v=rKQE9xaOpc0