Médéric Collignon, cornettiste, Emmanuel Harang, basse, Yvan Robillard, claviers, Philippe Clezes, drums.
1CD Just Looking JLP13
Eh oui, on peut passer à côté de disques qui savent parler de musique de film, et en plus, ne pas les remarquer. C’est au cours de l’entretien avec Pierre Bertrand (voir ci-dessus), chez Just Looking, que je les ai vus. « Cinéma Italia », c’est de l’impro sur des thèmes célèbres comme « La Strada », « Romeo e Giulietta », « La

Dolce Vita »« C’era una Volta il West », ou « Nuovo Cinema Paradiso ». Sur ces fameuses musiques de Rota, de Morriconne, ce quatuor, assez atypique, propose des arrangements originaux. Médérix Colignon excellent cornettiste, revisite des musiques de films des années 70. Ce sont des thèmes de Quincy Jones (Dollars, The Lost Man), de Lalo Schifrin (Dirty Harry, Bullit, Sudden Impact..) David Shire (Brubaker). Il retrouve le sound de ces années là avec des arrangements malins et qui ont la pèche. Un super disque de jazz où l’humour n’est pas absent. Voilà deux albums qui méritent plus que de les signaler mais de se les procurer…Money, money, money…
https://www.youtube.com/watch?v=GZOdUstIUsk
https://www.youtube.com/watch?v=l-biaxcWQkQ