Film de Nicholas Jarecki. Musique de Cliff Martinez. 1CD : Les Editions Milan, distribué par Universal

Pour son premier film en tant que réalisateur, le jeune trentenaire Nicholas Jarecki a fait appel au musicien de Steven Soderberg, Cliff Martinez, dont la musique de « Drive » (2011) est un des plus gros succès de musique de films.  Ce musicien, un des plus prisés d’Hollywood, fut le premier batteur du groupe de hard rock, le mythique RHCP, Red Hot Chili Peppers. Il débuta dans la BO avec le premier film de Soderberg, Palme d’or à Cannes en 1989, « Sex, Lies, and Videotape ». Pendant dix ans, il enchaînera de nombreux films du réalisateur  :

du angoissant « Traffic » (2000), jusqu’au terrifiant « Contagion » (2011). Jarecki n’avait aucune idée de musique pour son film, une histoire tragique, un thriller psychologique, dans le milieu de la haute finance, et dont le rôle principal est interprété par Richard Gere. La bande sonore de Martinez est, dans le film et sur cet album, propose une musique évoquant l’ambiance noire, mystérieuse, de Manhattan. Elle enveloppe le spectateur et l’auditeur de ces nappes caractéristiques du compositeur, cristallines, évanescentes, et par des sonorités subtiles des polars des années 80, dont il est friand. Il utilise les percussions métalliques, cristal Baschet et une guitare électrique, comme instruments réels, et tout le reste est constitué de musiques échantillonnées. Martinez prolonge ce climat de mélancolie par des chansons de Björk, Billie Holiday, Joäo Gilberto. Les musiques de Cliff Martinez servent les films, ne les phagocytent pas. A-t-on envie de les écouter souvent ? Telle est la question ? Avoir plusieurs CD de ce compositeur ne paraît pas indispensable. « Arbitrage » est le plus abouti, peut- être parce qu’il est le plus récent. Le travail de Cliff Martinez est passionnant, et mériterait d’être écouté par les amateurs de musiques contemporaines, et par les compositeurs de l’IRCAM !