Film de François Ozon. Musique de Philippe Rombi. BOriginal. 1CD Cristal RECORDS, distribué par Sony Music.

Les premières œuvres de Philippe Rombi intéressent le jeune réalisateur François Ozon. Il compose pour lui la musique pour Les Amants Criminels, son premier long-métrage. Ils auront d’autres collaborations, jusqu’à ce film qui a eu de nombreuses nominations au César 2013. Ce n’est pas la première fois que Rombi est nommé pour sa musique. C’est avec « Joyeux Noël », de Christian Carion, en 2005, qu’il  est remarqué par la profession.

Dany Boon fait appel à lui pour « Bienvenue chez les Ch’tis » (2008). Pour « Dans la Maison », Rombi part d’un thème très mélodique, entêtant, très rythmé. Une musique répétitive, qui rend accro. Philippe Rombi est lui-même au piano, et Anthony Pleeth au violoncelle. Les orchestrations sont variées, de très classique à une déstructuration par des sons « sales ». Ces variations perpétuelles, « feuilletonnantes », au fur et à mesure de la narration, donnent envie de connaître la suite des rédactions du héros. Petit à petit, dans le film, la musique contamine le récit. Et ajoute au trouble du scénario d’Ozon. Avec le thème « Claude et Esther », ainsi que « Claude et Jane », Rombi écrit de manière jazzy, datée, très « hollywoodien », dans le style de Mancini. A l’écoute du CD, et pour ceux qui ont vu le film, les images reviennent en mémoire. L'amateur de musique, quant à lui, sera agréablement surpris par la couleur, la sensation musicale envoûtante que procure ce disque. A l’instar de sa place dans le film, c’est une musique à suspens. Le pari est réussi : elle existe par elle-même, et les césars ne se sont pas trompés.