Imprimer
Catégorie : BO en CDs

Réalisation de Sam Mendes. Musique de Thomas Newman.1CD MGM/Columbia Pictures / Sony Classical n°88725446852.

Fils du célèbre compositeur Alfred Newman, Thomas fait partie de la grande dynastie Newman, musiciens d’Hollywood, avec le frère, la sœur, les cousins…La liste des films auxquels il a participé est longue, depuis son premier film Reckless. Il a été très souvent nommé (il est un des plus nommés), mais n’a toujours pas reçu la récompense suprême. Il a déjà travaillé avec Sam Mendes pour American Beauty. Faire une musique pour un James Bond est toujours un exercice de style.

John Barry y a mis son empreinte avec onze films à son actif – L'origine du fameux thème est une chanson nommée Bad Sign, Good Sign composée par Monty Norman pour une comédie musicale qui n’a jamais vu le jour. Lorsque les producteurs Albert R.Broccoli et Harry Saltzman lui proposèrent d'écrire la musique du premier film Dr.No, Monty Norman utilisa la mélodie de base de cette chanson. John Barry était l'orchestrateur du film. Il modifia la mélodie pour en faire le thème connu. A la suite de Barry, David Arnold est le second compositeur le plus important de la série. Il a composé la musique de cinq James Bond, de Demain ne meurt jamais à Quantum of Solace. Ses orchestrations combinant des éléments rythmiques électroniques ont donné l'identité musicale des James Bond avec Pierre Brosnan. Les autres compositeurs de la saga sont George Martin, Bill Conti, Michael Kamen, Marvin Hamlisch, Eric Serra. Bref, du meilleur au pire. La chanson d’Adèle a gagné l’Oscar, et le jury a eu bien raison. D’ailleurs elle sera la chanteuse du prochain James Bond. Le travail de Newman (il n’a pas participé à la chanson) est quelques fois intéressant, mais les thèmes dramatiques d’actions sont peu originaux  : les cordes répétitives en crescendo, comme sait nous les infliger Zimmer. Heureusement, le thème vient au secours de l’inspiration du compositeur. On est loin d’une musique de James Bond. Il nous fait regretter Arnold ! Espérons que si Nolan est le prochain réalisateur, il ne nous infligera pas Hans Zimmer, qui devient, hélas, la référence en terme de films d’action.