Imprimer
Catégorie : BO en CDs

Réalisatrice Haifaa Al Mansour. Compositeur Max Richter. 1CD Milan / Universal : 399 471-2

Quelques soient les qualités du film, voilà un acte important dans l’histoire du cinéma. Une femme saoudienne ose faire un film et de plus sur un sujet qui fâche, dans un pays où il est difficile de s’exprimer si l'on n'est pas dans la ligne d’un Islam radical. C’est un film sur l’enfance, la liberté, la volonté. Il est difficile de critiquer ce premier essai. Il a pour lui d’être un premier pas vers une liberté d’expression.

Qu’il ait remporté des prix, peut paraître  suspect. Le label Milan présente la bande originale écrite par Max Richter, ce qui est à féliciter. Max Richter est ce musicien qui avait composé la belle musique de  « Valse avec Bachir », récompensée en 2008 par le prix du cinéma européen. Max Richter est un compositeur éclectique : musiques de concert, de films, de ballets, album solo. Il a travaillé avec Tilda Swinton, Robert Wyatt, Roni Zize. Elève de Luciano Berio, son travail explore de très larges courants et influences. Au cinéma, il a composé pour « Impardonnables » d’André Téchiné, « Perfect Sense » de David Mackenzie, « Elle s’appelait Sarah » de Gilles Paquet-Brenner… Ce qu’il nous propose dans « Wadjda » est une musique assez simple, à l’instar du film, et d’une écoute sympathique. Il est difficile de se prononcer, car vu le budget du film, celui pour la musique a dû être chiche. Ce sont des petites vignettes, des musiques peu envahissantes, sans prétention, qui ne servent, ni ne desservent le film. Quant à son écoute sur CD, mis à part trois morceaux dont la chanson (qui n’est pas de Richter), le reste ressemble à de la musique au mètre. Un titre, le plus long, vient d’ailleurs de chez Cavendish, une très bonne « boîte d’illustrations musicales », qui permet lorsqu'on a pas le budget nécessaire pour s’offrir un compositeur, de trouver de la musique intéressante afin d'illustrer ses images à peu de frais.