EXODUS : Gods and Kings. Réalisation : Ridley Scott. Compositeur : Alberto Iglesias. 1CD Sony n° 88875019082

 

« Exodus » est le remake des « Dix Commandements ». C'est l'histoire de Moïse qui après avoir été considéré comme un prince égyptien, retrouve ses racines d'hébreu et va emmener son peuple vers la terre promise. Avec la mise en scène de Ridley Scott on n'est plus dans la vision Saint-Sulpicienne de Cecil B. De Mille avec les deux stars qu'étaient Yul Brynner et Charlton Heston.

On est dans un film où la forme prime sur le fond, où les trucages prennent le pas sur la narration. Ils sont ahurissants et remplacent la poésie naïve hollywoodienne qu'avaient « Les Dix Commandements ». Mais hélas, bien qu'aujourd'hui on se penche plus sur une soi-disant historicité, « Exodus » manque de ce souffle épique qu'avaient ces péplums des années cinquante. Alors la musique ? C'est vrai que lorsqu'on entendait les premières notes d'Elmer Bernstein, on savait dans quel univers on était emporté. Alberto Iglésias est un grand compositeur. Il s'est fait connaître en écrivant dès 1995 pour Pedro Almodovar puis pour Julio Medem. Il a reçu le Goya (équivalent des Césars) pour de nombreux films, la plupart ceux d'Almodovar. La musique de « La Taupe » a été récompensée pour les prix européens. C'est la première fois qu'il travaille sur un film de cette envergure. Pour faire plus authentique il nous propose de temps en temps une musique pseudo orientale, clichée, avec chœur et duduk, cet instrument arménien (?), et des instruments du Moyen Orient ! Il va même jusqu'à pasticher Carl Orff ! Vu les scènes « énhaurmes » qu'on nous montre à l'image, trompettes, chœurs et orchestre doivent remplir leurs rôles. Il faut du gros son et que la musique sonne vraie ! Mais on a du mal à reconnaître le style du compositeur. Tout n'est pas à jeter, loin de là. Iglésias a écrit quelques jolis thèmes, surtout les thèmes d'ambiance, plus « psychologiques ». « Climbing Mont Sinai », « I Need a general » qui flirte avec l'ouverture de L'Or du Rhin, « Ramsès Insomnia »… sont de belle facture. En lisant de plus près le booklet du CD, on s'aperçoit que les musiques dites « additionnelles » ont été écrites par Harry Gregson-Williams qui a été formé au studio Media Venture, la boîte à musique de Zimmer. On a plutôt l'impression qu'Iglésias s'est fait piéger et que la BO a été écrite par l'écurie Zimmer, c'est à dire une musique formatée pour grosse machine. Iglésias est certainement maintenant lancé à Hollywood. Attendons les Oscars qui devront choisir entre « Interstellar » et « Exodus ». La musique de film, elle, n'a rien à y gagner. Il y a belle lurette que Ridley Scott ne nous fait plus rêver ! Peut-être n'aura-t-il, comme le film de Cecil B. de Mille, que l'Oscar des effets spéciaux ! Revoyez « Les Dix Commandements » et réécoutez la musique de Elmer Bernstein rééditée par Milan!

 

           

 

https://www.youtube.com/watch?v=aPd-JpE8U3U

 

https://www.youtube.com/watch?v=BLREkfkiG7A&list