Jupiter Jones est une immigrée russe qui gagne sa vie en nettoyant des toilettes. Elle rencontre alors Caine, ancien chasseur militaire interplanétaire, qui est venu sur Terre pour retrouver sa trace. Jupiter va alors comprendre sa destinée : son ADN peut faire d'elle l'héritière d'une partie de l'univers… ! Une daube ? Un ovni ? Disons un peu des deux. L'histoire est naïve, mal ficelée, mais les Wachowski ont un imaginaire débordant et nous entraînent dans des univers fou fou fou !

La vision de Chicago, l'administration interstellaire à la « Brazil » de Terry Gillian, l'espace comme dans une BD de Druillet, c'est un foisonnement d'images incroyables, avec des niveaux, comme dans un jeu vidéo, totalement différents. La musique est une sorte de symphonie avec chœur écrite par Michael Giacchino. On connait le talent de ce compositeur. A film délirant musique adéquate. Près de deux heures où il faut se laisser emporter sans essayer de comprendre les messages des Wachowski. On part avec eux et on ne sait où tout cela va nous mener, mais qu'importe. On peut être réticent, le spectacle est là. Alors acceptons de nous faire embarquer par les images et par la musique de Giacchino. La BO en CD est aussi barge que le film.

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=_8gMM1REcfo