Chopin âme des salons parisiens (1830-1848)

Jean-Jacques Eigeldinger : Chopin âme des salons parisiens (1830-1848). Fayard, 2013, 1vol 13,5 x 21,5 cm, 333 p, 30,- €

 

Cet ouvrage propose de Chopin une facette intéressante, et pour nous, français, essentielle. Pplus que l'estrade de concert, le salon a été le lieu d'accomplissement de l'art du pianiste polonais. C'est  dans ce cadre restreint, choisi, mondain, que le musicien s'épanouit. Là, est-il perçu par ses contemporains comme « une âme au piano », ce que s'attache à retracer l'essai qui conclut le livre.

Écoutez, c’est très simple… Pour une autre éducation musicale

Marc-Olivier DUPIN : Écoutez, c’est très simple… Pour une autre éducation musicale, Tsipka Dripka. Diffusion : Symétrie (symetrie.com ), 2007, 157 p. -18 €.

 

Nul n’était mieux qualifié que Marc-Olivier Dupin pour aborder des problèmes pédagogiques et didactiques. Le fondateur de la maison d’édition Tsipka Dripka a été à la fois directeur du CNSMDP pendant 7 ans, conseiller musique à la Mission de l’Éducation artistique, ancien directeur de France-Musique et pendant 6 ans directeur général de l’Orchestre National d’Île-de-France. Grâce à sa vaste expérience, ce remarquable enseignant,

 Petits secrets de musiciens, pour réussir examens et concours

Marc-Olivier DUPIN : Petits secrets de musiciens, pour réussir examens et concours. Tsipka Dripka. Diffusion : Symétrie (www.symetrie.com ), 2009, 206 p. -19 €.

 

Dans l’enseignement, le processus d’évaluation est monnaie courante. Pour tous, le problème de la préparation aux examens se pose évidemment. Ce livre, d’ordre artistique, pédagogique et psychologique, fait le point de la question. Tout d’abord : le problème des examens et concours, lié à leurs fréquences et aux institutions. Marc-Olivier Dupin a le don de poser directement et fermement les questions, associé à un réel souci d’information.

MOZART Vers le Requiem. Les récits du bonheur et de la mort

Ernesto NAPOLITANO : MOZART Vers le Requiem. Les récits du bonheur et de la mort, Sampzon, Delatour France (www.editions-delatour.com), 2013,  DLT 2073, 411 p. – 28 €.

 

Actuellement, les préoccupations musicologiques se tournent également vers l’histoire et les critères de l’interprétation. C’est précisément le cas de la Collection Musique Interprétation qui propose des présentations, traductions et analyses d’œuvres marquantes. Ce titre implique à la fois des réflexions sur le bonheur et la mort et évidemment les problèmes d’attribution (douteuse ou non) de certaines parties du Requiem de Mozart. E. Napolitano, Professeur d’histoire de la musique à l’Université de Turin, a bénéficié d’un fac-similé du manuscrit du Requiem.

Richard WAGNER : Die Meistersinger von Nürnberg

Musicorum, n°12, Tours, Université François-Rabelais de Tours, 2012, 201 p. – 35 €.

Émanant de l’Équipe d’accueil « Histoire des Représentations » (Université de Tours), sous la direction de Laurine Quétin et en liaison avec l’Université de Bamberg (Allemagne), consacrée aux Maîtres chanteurs de Nuremberg de Richard Wagner (1813-1883), cette Revue projette un regard neuf sur cette « comédie »-opéra national. L’arrière-plan historique avec le chant des Maîtres chanteurs (Meistergesang) dans l’entourage du célèbre Hans Sachs (1494-1576) est évoqué ;

Dialogisme culturel  européen au sièce des Lumières

Relations épistolaires de P. M. Hennin avec M. P. G. de Chabanon, J. B. de La Borde et F. Tronchin. Musicorum, n°13, Tours, Université François-Rabelais de Tours, 2012, 201 p. – 35 €.

L’exploration des Correspondances est toujours très révélatrice des personnes, des mentalités et de l’esprit du temps pris sur le vif. La Bibliothèque de l’Institut de France contient, à cet égard, de très précieuses lettres provenant du Fonds Hennin. En revanche, celles de François Tronchin sont conservées à la Bibliothèque de Genève (BGE, fonds Tronchin 186). Pierre-Michel Hennin (1728-1807), diplomate français,

 Brèves histoires de Chœurs

Michèle LHOPITEAU-DORFEUILLE : Brèves histoires de Chœurs. Lormont, Éditions Le Bord de l’Eau (www.editionsbdl.com ), 2013, 180 p. – 18 €.

 

L’auteur, grande voyageuse, ayant dirigé et entendu les Chœurs les plus variés et, de ce fait, vécu des « chocs de culture », présente des histoires et anecdotes relatant ses expériences lors d’un vrai marathon musical. Son objectif vise la relance et la promotion du chant choral parmi les amateurs venant d’horizons et de sensibilités divers. Son périple, de Dallas et Abidjan, à Salzbourg, passe par l’Afrique, l’Irak, la France (Bordeaux), en compagnie de

Pelléas et Mélisande Cent ans après. Études et documents

Ouvrage coordonné par Jean-Christophe Branger, Sylvie Douche et Denis Herlin. Éditions Symétrie, en collaboration avec le Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française. 1Vol 17 x 24 cm, 609 p., 64 €.Cet ouvrage compréhensif rassemble les contributions d'un colloque organisé en 2002, cent ans tout juste après la fameuse Première de Pelléas et Mélisande. Il est peu d'œuvre lyrique ayant suscité autant de commentaires et de réactions enthousiastes comme défavorables. L'unique opéra de Debussy -  si l'on met à part l'essai Rodrigue et Chimène, et l'inachevée Chute de la maison Usher

Casals ou l'art de l'interprétation

David Blum : « Casals ou l'art de l'interprétation ». Buchet & Chastel, 1 vol. 262 p. 20 € Pablo Casals ne fut pas seulement le fabuleux violoncelliste que l'on sait. Il consacra les trente dernières années de sa vie à une passion : enseigner les principes essentiels de son art, comme celliste, tout comme chef d'orchestre. Comme le souligne Paul Tortelier, dans son avant propos, cet art « si fouillé qu'il paraisse à l'analyse, ne s'est jamais coupé

Histoire de l'opéra-comique

François-Henri-Joseph CASTIL-BLAZE : Histoire de l'opéra-comique. Ouvrage présenté par Alexandre Dratwicki et Patrick Taïeb. Editions Symétrie & Palazzetto Bru Zane, Centre de musique romantique française, collection Symétrie Recherche, 2012, 1Vol 24x17 cm, 339 p. 47 €.

 

Cet ouvrage étudie le genre, et non l'institution. Encore que l'histoire du premier se confonde avec l'évolution de la seconde. Castil-Blaze (1784-1857), était un critique musical influent et un historien de la scène lyrique française. Après l'opéra et le théâtre italien, son attention devait se porter sur l'opéra-comique, des prémisses, le théâtre de foire, au vaudeville, qui cédera la place à l'opéra-comique, et s'illustrera dans des lieux tels que la Comédie italienne,

Un cursus de dix ans à la classe de violon.

Alexis GALPÉRINE/Ana REVERDITO-HAAS : Un cursus de dix ans à la classe de violon. Sampzon, Delatour France (www.editions-delatour.com), 2012, DLT 1480, 135 p. 13 €.Ce livre est à la fois un « témoignage » et une méthode pédagogique de violon. Il résulte de l’expérience concrète de deux auteurs ayant été associés et enseigné au Conservatoire de Strasbourg, puis au CNSM de Paris. Compte tenu de la « progressivité du répertoire »

À la lumière des mathématiques et à l’ombre de la philosophie

Moreno ANDREATTA, François NICOLAS, Charles ALUMNI (dir. ) : À la lumière des mathématiques et à l’ombre de la philosophie. 10 ans de séminaire mamuphi « Mathématique, musique et philosophie ». Sampzon, Delatour France (www.editions-delatour.com ), 2012,  DLT2111,  273 p. 28 €.Au cours de son histoire, depuis l’Antiquité grecque, la musique a, d’une part, été associée aux mathématiques, puis à la géométrie (notamment avec Rameau) et, d’autre part, aux spéculations philosophiques. Vers la fin du XXe siècle, dans le cadre de recherches récentes, un séminaire à l’IRCAM et à l’Université Paris-Sorbonne a associé

La musique de la Renaissance en Europe (1400-1600)

Allan W. ATLAS : La musique de la Renaissance en Europe (1400-1600). Turnhout, BREPOLS, Tours, Université François Rabelais, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Collection « Épitome musical »,  2011, 955 p. – 100 €.Écrit par un seul auteur ayant bénéficié de l’aide d’« un certain nombre de ses étudiants » (City University de New York) et de collègues, et traduit avec persévérance par Christophe Dupraz, cet ouvrage a été adapté à un lectorat français. Dans sa Préface, A. W. Atlas fait état de son parti pris consistant à placer au centre de sa démarche non pas les compositeurs, mais leur musique ; toutefois, ce n’est que dans l’Épilogue (p. 907) qu’il aborde la discussion historiographique du concept de « Renaissance ».

Nicolas Louis de ZINZENDORF. Un éclaireur au temps des Lumières (1700-1760)

Marc Frédéric MULLER : Nicolas Louis de ZINZENDORF. Un éclaireur au temps des Lumières (1700-1760). Lyon, Olivétan (www.editions-olivetan.com ), Coll. Figures Protestantes, 2012, 132 p. – 14, 50 €.Le nom de Nicolas Zinzendorf, né à Dresde en 1700 et mort à Herrnhut en 1760, est peu connu des hymnologues en France. Il représente pourtant une figure marquante de l’Aufklärung, tant par sa pensée politique et sociale que par ses idées concernant le rôle de la musique. Il attache une grande importance à la poésie et au chant, maîtrise les règles de rhétorique et de poétique, privilégie les Cantiques et Chorals luthériens traditionnels pour inculquer des valeurs morales, notamment aux enfants.

Bernard Gavoty : Alfred Cortot Biographie

Buchet & Chastel, 378 p, 21,- € Cette réédition de l'ouvrage de Bernard Gavoty est bienvenue. Plus qu'une biographie, il se veut un hommage d'un proche, sans flagornerie. Et se lit avec aisance, car la plume est vive et magnifique, objective aussi à l'heure où il faut aborder les sujets délicats, tel ce reproche de « collaboration », durant l'ère de Vichy. On y croise d'abord l'Homme (1877-1962) et ses diverses facettes, pianiste bien sûr, mais pas seulement : « Ma véritable vocation eût été de devenir chef d'orchestre, et, notamment, chef d'orchestre wagnérien ». L'admiration de Cortot pour le maître de Bayreuth est totale.

Richard WAGNER : Tannhäuser

OPÉRA – OPÉRA COMIQUE – CHOEUR ET ORCHESTRE

Richard WAGNER : Tannhäuser. Version de Dresde – Version parisienne – version de Vienne. Edité par Wolfgang M. Wagner. Schott : ED 20469.

Fruit des travaux entrepris depuis trente ans et publiés en huit volumes, cette version chant piano permet de mettre en valeur les résultats du travail réalisé par les chercheurs.

Jacques OFFENBACH : La Grande Duchesse de Gerolstein.

Jacques OFFENBACH : La Grande Duchesse de Gerolstein. Opéra-bouffe en 3 actes et 4 tableaux (édition intégrale). Edition critique de Jean Christophe Keck. Réduction chant-piano. Boosey &Hawkes – Bote & Bock : BB 3298.

Bien que nous n’ayons reçu que le premier volume de cette remarquable réalisation, nous pouvons dire qu’il s’agit d’un travail tout à fait passionnant restituant dans cette édition intégrale les différentes versions de cette œuvre délicieuse

Karl JENKINS : Gods of Olympus

Karl JENKINS : Gods of Olympus. Vocal score. Boosey & Hawkes : 19322.

On pourra écouter sur You tube l’intégrale de cette œuvre de Karl Jenkins écrite pour les Jeux Olympiques de Londres. Elle demande pour donner sa plénitude un effectif choral et un orchestre symphonique peu souvent rassemblés.

Guide de la musique d’orgue

Gilles CANTAGREL (dir.) : Guide de la musique d’orgue. Fayard, Coll. « Les indispensables de la musique », 2012, 1063 p. – 32 €.

Pour cette seconde édition du Guide de la musique d’orgue, revue et augmentée, Gilles Cantagrel a fait appel à deux nouveaux collaborateurs : les organistes Éric Lebrun et Pascale Rouet. Il a, d’une part, comblé des lacunes par rapport au premier volume, par exemple en incluant Alexandre Cellier (1883-1968), l’organiste bien connu de l’Église Réformée de l’Étoile (Paris) pendant plus d’un demi-siècle,

Die Lieder des Evangelischen Gesangbuchs

Karl Christian THUST : Die Lieder des Evangelischen Gesangbuchs. Band I : Kirchenjahr und Gottesdienst (EG 1-269). Kommentar zu Entstehung, Text und Musik. Kassel, Bâle, Londres, New York, Bärenreiter, 2012, 484 p. – 39, 95 €.

Bien qu’en langue allemande, cet indispensable vademecum, présentant les textes et mélodies du recueil allemand (EG) publié à Strasbourg en 1995, sera très utile aux musiciens d’Église, organistes, chefs de chœur et aux théologiens soucieux de connaître les sources, textes et mélodies des 269 premiers chants de l’Evangelisches Gesangbuch (EG),

La musique en Picardie du XIVe au XVIIe siècle

Camilla CAVICCHI, Marie-Alexis COLIN et Philippe VENDRIX (dir.) : La musique en Picardie du XIVe au XVIIe siècle. Turnhout, BREPOLS, Tours, Université François Rabelais, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Collection « Épitome musical »,  2012, 455 p. (+ CD encarté).

Ce fort beau volume — accompagné d’un CD encarté : O gente brunette (Loyset Compère) illustrant des « Chantres et compositeurs de la Renaissance en Picardie » — résulte de l’étroite collaboration entre le Festival des Cathédrales et le Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (Tours), entre autres.

Les esprits écoutent. Musiques des peuples autochtones de Sibérie

Henri LECOMTE : Les esprits écoutent. Musiques des peuples autochtones de Sibérie. Sampzon, Delatour France (http://www.editions-delatour.com), 2012, DLT 1742, 179 p. -22 €.

Les peuples autochtones de Sibérie (presque un million et demi d’habitants) s’expriment dans de nombreuses langues (ouraliennes, altaïques, louoravetliennes, youkeskales, paléosibériennes). Ces ethnies sont marquées par le chamanisme, l’animisme, le boudhisme et le christianisme.