Maria Callas.  Inédit.  « Folio biographies, 54 »

René de CECCATTY : Maria Callas.  Inédit.  « Folio biographies, 54 ».  Format de poche.  370 p., cahier de photos n&b.  8,10 €.

Romancier fécond, René de Ceccatty nous livre, cette fois, la biographie inspirée d’une diva aux capacités vocales hors du commun certes, mais surtout à l’incomparable génie dramatique.  À la constitution du mythe Callas auront, en outre, participé la perte précoce de la voix, un destin tragique et une mort brutale.  Riche appareil critique (repères chronologiques, sources, références bibliographiques, discographie, notes).

Charles KOECHLIN (1867-1950) : Musique et société

Charles KOECHLIN (1867-1950) : Musique et société. Écrits présentés par Michel Duchesneau, vol. 2.  2009.  Mardaga (www.mardaga.be).  17 x 24 cm, 448 p.  45 €.

Élève de Fauré, puis professeur de Francis Poulenc et d’Henri Sauguet, Charles Koechlin a certes marqué la musique française du XXe siècle - son œuvre transcendant modes musicales et clans.  Dans ses écrits, il juge avec indépendance les révolutions musicales de son temps, réfléchissant sur l’esthétique, le répertoire et le langage modernes, le rôle du compositeur et de la musique dans la société, les traditions musicales et leurs évolutions.  Ce deuxième volume réunit 42 conférences, articles ou inédits du compositeur (« L’éducation musicale de la Nation » et « Le problème de la musique au cinéma » notamment), ainsi que quelques textes signés Max d’Ollone avec lequel il eut des échanges épistolaires.

Gérard CONDÉ : Charles Gounod.

Gérard CONDÉ : Charles Gounod.  Fayard.  2009.  13,5 x 22 cm, relié, couverture souple.  1 088 p.  45 €.

Celui qui fut l’illustre compositeur de Faust, Roméo et Juliette ou Mireille sortira-t-il enfin du purgatoire où l’a plongé un XXe siècle enragé de modernisme progressiste ?  Pour l’éminent compositeur et critique musical Gérard Condé, il serait temps, en effet, de redécouvrir la fraîcheur et la sensualité harmonique d’un musicien sur lesquelles il ne tarit pas d’éloges.  Après « Au fil des jours », biographie solidement charpentée, il s’attache à décrire quelques importantes « Figures » qui gravitèrent autour du compositeur (Le premier cercle, Les muses, Les dieux, Les maîtres, Les aînés), pour conclure sur « Au fil des œuvres » (Ouvrages lyriques, Musiques de scène, Oratorios & cantates, Messes, Mélodies & cantiques, Chœurs profanes & motets sacrés, Œuvres instrumentales, Écrits).  Avec, bien sûr, en annexes : Catalogue des œuvres, Bibliographie, Index nominum et Index rerum.

Jacques THUNUS : L’année liturgique.

Jacques THUNUS : L’année liturgique.  Voix Nouvelles (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Diff. : Cerf.  Distr. Sodis.  2009. 65 p. 14 €.

De nos jours - où « fêtes de fin d’année », « vacances de printemps » n’impliquent pas nécessairement les fêtes religieuses -, J. Thunus aborde judicieusement les temps liturgiques dans l’optique de leur célébration. Ce parcours concerne les origines de l’Année liturgique, l’histoire chrétienne ; rappelle que le dimanche, premier jour de la semaine, réunit les fidèles, précise ensuite les étapes de la Semaine Sainte, la Fête de Pâques et la Résurrection ; le temps de l’Avent et de Noël (en insistant sur sa spiritualité), l’Épiphanie, et donne une description percutante du Sanctoral : liturgie, piété populaire, cantiques, commémoration des défunts, sans oublier la place de Marie, entre autres.  Ce manuel d’un professeur de liturgie (Bruxelles, de 1986 à

Petit lexique des termes musicaux.

Frédéric PLATZER : Petit lexique des termes musicaux. Nouvelle édition augmentée. Ellipses (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), 2009.  153 p. 8,55 €.

Après le succès de la première édition (2002), Frédéric Platzer - en pédagogue avisé et spécialiste de méthodologie - a, dans un souci d’actualisation, le mérite de venir au secours de tous les publics qui souhaitent une terminologie précise des nouveaux concepts d’analyse, nouvelles technologies dont l’informatique musicale et leurs sigles parfois énigmatiques, par exemple : D.R.M. (Digital Rights Management) ; TCK (Tecktonik : style de danse) ; W.M.A. (Window Media Audio).  Des définitions, par exemple : Bagad (breton) ; Bitrate (« débit des données lors de la lecture d’un fichier audio ») ; Combo (deux sens : groupe de 5 à 6 musiciens ; système d’amplification d’un instrument électrique) ; Expandeur (appareil contenant des sonorités

Isabelle HANDY : Histoire de la musique au Moyen Âge et à la Renaissance.  Ellipses (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), 2009.  312 p.  19,50 €

Après les ouvrages réédités de Th. Gérold : La musique au Moyen Âge (1/1932 ; 2/1983) - faisant office de pionnier -, puis du regretté J. Chailley : Histoire musicale du Moyen Âge (1/1950, 2/1969), La musique au Moyen Âge (1/1978) de R.H. Hoppin, avec son Anthology of Medieval Music (1978), ainsi que le livre anglais plus ancien : Music in the Middle Ages (copyright 1940) de G. Reese, I. Handy propose « son » Histoire de la musique au Moyen Âge et y inclut la Renaissance.  En musicologue (doctorat), historienne de l’art et archéologie (licence) et musicienne (École Normale de Musique), l’auteur - enseignant notamment à l’Université du Maine et à l’Institut technologique européen des Métiers de la musique (Le Mans)… - a une vaste expérience pédagogique. Cet ouvrage, bénéficiant de sa formation pluridisciplinaire, est conçu en 9 chapitres allant des premiers siècles de notre ère - à travers les Mérovingiens, Carolingiens, l’An mille, l’époque des Cathédrales, des Croisades, le Grand Schisme d’Occident, jusqu’à la Renaissance et le XVIe siècle, avec la pratique musicale, les grands spectacles et, finalement, les « réformes de la musique » (p. 269-275).  Il eût fallu traiter d’abord la Réforme (protestante) pour la musique : à partir de 1525 (en Allemagne) et, ensuite, la Contre-Réforme, dans la mouvance du Concile de Trente (1545-1563) et de G.P. da Palestrina et J. de Kerle... L’apport neuf concerne surtout la culture générale, les divers contextes historiques et sociologiques, les hauts-lieux de la musique (châteaux, salles, monastères, cathédrales…), le prestige des fêtes dans les différentes cours, les divertissements et distractions ou encore le faste de certaines cérémonies liturgiques.  À regretter cependant : l’absence d’exemples musicaux notés et iconographiques ; enfin, parfois, le manque d’aération dans le style et la présentation (paragraphes dans l’ensemble trop longs, par ex. p. 265, 266, 267 (début). Ces quelques remarques n’enlèvent rien à la valeur de ce manuel qui comprend également un important Glossaire (à l’entrée Psaume, il faudrait ajouter : Psaumes et Psautier huguenots) et d’utiles indications bibliographiques (non raisonnées).  Comme tel, les étudiants apprécieront ce parcours historique renouvelé.

Serge GUT : Franz Liszt. Les éléments du langue musical. Édition revue et augmentée, Auguste Zurfluh (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). 2008.  376 p.  30 €.

Préfacée en 1975 par le regretté Jacques Chailley, qui avait souligné « la rigueur minutieuse d’investigation » de Serge Gut, musicologue et musicien, ayant réussi à détruire légendes hâtives et généralisations abusives, la présente édition, revue et augmentée, bénéficie d’un Avant-propos de l’auteur qui insiste sur les nouvelles données, par exemple dans la Première Partie : Données de base, il a introduit le tout dernier état de la question concernant Liszt écrivain, à l’appui de nombreuses citations précieuses (lettres de Liszt et de ses correspondants) éclairant les divers contextes. La Deuxième Partie, particulièrement développée, concerne d’abord Les éléments mélodiques.  À noter, à propos de la gamme pentatonique, un apport neuf : le

Aspects de l'opéra français de Meyerbeer à Honegger.

Jean-Christophe BRANGER & Vincent GIROUD (Ouvrage coordonné par) : Aspects de l'opéra français de Meyerbeer à Honegger« Perpetuum mobile », éditions Symétrie (en partenariat avec la Fondation Palazzetto Bru Zane).  2009.  259 p. 32 €.

Actes d'un colloque international tenu en 2004, cet ouvrage est une contribution essentielle à la défense de la cause de l'opéra français du XIXe que la Fondation Bru Zane s'est donnée pour mission de promouvoir. C'est de Charles Gounod que plus d'un musicien d'opéra peut se prévaloir, pour adopter « une attitude complètement nouvelle à cette époque vis-à-vis de la prosodie française ».  Une constante se fait jour, dont on n'a pas toujours mesuré l'importance : le rôle des compositeurs étrangers dans le théâtre lyrique. Ainsi de Meyerbeer pour ce qui est du grand opéra, dont le drame posthume, L'Africaine, livre la dernière pensée car « au cœur du siècle, le grand opéra s'il est en déclin, participe, plus qu'il n'en est victime, du passage à la

Aspects de la mélodie française.

Gérard STRELETSKI (Ouvrage coordonné par) : Aspects de la mélodie française.  Actes du Concours international de musique de chambre de Lyon 2006.  Éditions Symétrie, 2008.  296 p. 40 €.

Les contributions délivrées lors des Journées d'étude accompagnant le Concours international de musique de chambre de Lyon 2006, réunies dans cet ouvrage, jettent un regard pénétrant sur l'univers de la mélodie française et ses facettes méconnues. Qu'est-ce qui caractérise la mélodie ? « Richesse d'invention, mesure parfaite dans le langage de la sensibilité, raffinement qui est de la simplicité » disait Charles Koechlin.  À travers l'étude d'œuvres emblématiques, voire d'une même pièce mise en musique par plusieurs musiciens, tel Recueillement de Baudelaire - vu par Debussy, Louis Vierne et plus près de nous, Jean-Yves Malmaison -, la démarche se veut multiforme, historique, esthétique, analytique ou sociologique.  Ainsi en est-il du cycle

Claudine & Roland SABATIER : Le livre des chansons.

Claudine & Roland SABATIER : Le livre des chansons.  « Albums documentaires », Gallimard Jeunesse.  À partir de 7 ans (CE1).  464 p.  14,95 €.

Près de 150 chansons, rondes, refrains, berceuses, complaintes ou romances sont regroupés dans ce recueil auquel s’ajoutent près de 50 comptines du monde entier. Chaque chanson est accompagnée de notes explicatives sur les auteurs, les contextes historiques, les interprétations, les traductions et les partitions. Lorsque l’on découvre ce livre, l’irrépressible envie de chanter à tue-tête s’impose ! De Gentil coquelicot à Adieu madras, ces airs nous font voyager dans bon nombre de régions, pays, et pour cela sont très revigorants ! Les illustrations amusantes de Claudine Sabatier dopent ce livret. À découvrir en famille !

Henriette MAJOR & Patrice DUBUC : Chansons des quatre saisons.

Henriette MAJOR & Patrice DUBUC : Chansons des quatre saisons.  Fides (www.editionsfides.com).  Relié, 16,5 x 21 cm, 128 p, ill. couleurs, ex. mus., 1 CD.  22 €.

Aussi joliment illustré que le précédent, ce nouvel album célèbre les saisons à travers de grands classiques : C’est le mois de mai ; Le temps des cerises ; Au chant de l’alouette ; Vent frais, vent du matin ; La guignolée ; La marche des Rois Mages ; Ma Normandie ; À la volette… Arrangements des chansons : Patrice Dubuc.  Interprètes : Julie Leblanc, Catherine Léveillé, Vincent Morel & José Paradis.  Un bonheur pour tous les âges !

Henriette MAJOR (Choisies par) : Chansons drôles. Chansons folles.

Henriette MAJOR (Choisies par) : Chansons drôles. Chansons folles.  Fides (www.editionsfides.com).  Relié, 16,5 x 21 cm, 128 p, ill. couleurs, ex. mus., 1 CD.  19,06 €.

Joliment illustré par six des meilleurs spécialistes du Québec, ce merveilleux album de chansons (paroles & musiques notées) comporte quatre chapitres : Joyeux personnages (Pirouette, cacahuète/ Le bon roi Dagobert/ Compère Guilleri/ Bon voyage, monsieur Dumollet…), Drôles de métiers (Sur le quai de la ferraille/ I went to the market/ Mam’zelle Angèle/ Sur la route de Berthier), Violons et rigodons (La ronde de Biron/ Polichinelle/ Gugusse/ Le bal chez Boulé), Animaux rigolos (Biquette, Compère, qu’as-tu vu ?/ La mère Michel/ Le peureux/ Les poissons sont assis…).  Arrangement des chansons : Denis Larochelle.  Interprètes : Sylvie Dumontier & Denis Gagné.

Béatrice MAILLET : Virelangues.

Béatrice MAILLET : Virelangues.  Illustré par Katy Couprie.  Enfance et Musique (www.enfancemusique.com).  Un album/CD.  18 pages cartonnées.  23,90 €.

Cette joyeuse sélection d’une centaine de jeux de langage & de musique ne manquera pas de d’interpeller petits et grands : Il était une fois une marchande de foie / Le chat de Natacha / Six chats chauves / Si six scies / Petit pot de beurre / Les chaussettes de l’archiduchesse… Que de défis à relever !

Isabelle CAILLARD : CocoRio.  Sélection de comptines et chansons.

Isabelle CAILLARD : CocoRio.  Sélection de comptines et chansons. Avec le concours d’Hélène Bohy & Carlos Werneck.  Illustrations : Antonin Louchard.  Enfance et musique (www.enfancemusique.com).  18 x 18 cm, pages cartonnées.  1CD.  23,90 €.

Onze comptines (Au petit bois charmant) & chansons (À la volette ; Mon père m’a donné un étang ; Margoton va-t-à l’eau ; D’où viens-tu, bergère ?...) composent ce délicieux florilège, auquel ont participé 18 chanteurs ou récitants (adultes et enfants) soutenus par une vingtaine d’instruments, notamment brésiliens – comme le suggère l’intitulé de l’album.

Mes plus belles comptines.

Mes plus belles comptines.  Compositions & arrangements de Bernard Davois & Jean-Philippe Crespin.  Illustrations : Olivier Tallec.  Livre/CD Gallimard Jeunesse « Éveil musical ». 21,5 x 21,5 cm, 26 p. cartonnées, ill. couleurs.  14,90 €.

Enregistrées par des voix d’enfants et d’adultes serties dans un kaléidoscope d’instruments acoustiques, ces vingt-trois célèbres comptines constitueront un parfait éveil musical - tout de tendresse - pour les petits enfants à partir 18 mois.  Avec le précieux concours d’Anne Bustarret.

Jiří SLÍVA : Jam Session

Jiří SLÍVA : Jam Session. Blues, Bop & Bach.  Parangon/Vs (www.editions-parangon.com).  Album de dessins humoristiques n&b et couleurs, cartonné, 20 x 20 cm, 114 p.  12 €.

Que du bonheur ! Probablement connaissez-vous Jiří Slíva, dessinateur tchèque de réputation mondiale.  Il nous livre, cette fois, ses obsessions autour des mondes du jazz et du classique.  À prescrire d’urgence à tout mélomane dépressif !

Pierre MIKAÏLOFF : Noir Désir.

Pierre MIKAÏLOFF : Noir Désir.  Bernard Cantat, un destin rock.  Avant-propos de Jean Fauque.  Éditions Alphée/ Jean-Paul Bertrand.  14 x 22 cm, 378 p., album de photos n&b et couleurs.  21,90 €.

Au-delà du drame de Vilnius, Noir Désir cherche à se reconstruire.  Dans l’attente de leur prochain album – très attendu -, Pierre Mikaïloff retrace un itinéraire, certes quelque peu hagiographique mais solidement informatif et argumenté.

Les Miscellanées du Rock.

Jean-Éric PERRIN, Jérôme REY & Gilles VERLANT : Les Miscellanées du Rock.  Fetjaine (www.fetjaine.com).  14 x 20,5 cm, 208 p., 12,90 €.

Miscellanées (nom fém. plur.) : recueil d’écrits divers, littéraires ou scientifiques.  Il s’agit ici d’un bouquin plaisamment érudit, bourré d’informations étonnantes, drôles, parfois scandaleuses, d’anecdotes improbables et de listes tout à fait inutiles (dix groupes français des années 70 portant un nom rigolo) ou indispensables (les dix meilleurs solos de l’histoire du rock).  Pas moins de 250 rubriques.  Un régal de lecture… « en piqué » !

Mikhaïl RUDY (°1953) : Le roman d’un pianiste

Mikhaïl RUDY (°1953) : Le roman d’un pianiste.  L’impatience de vivre. « Le roman des grands destins », Le Rocher (www.editionsdurocher.fr).  15 x 24 cm, 210 p., 2 cahiers de photos n&b et couleurs.  19,90 €.

Beaucoup moins narcissique que l’on aurait pu craindre est cette émouvante autobiographie.  Après une enfance difficile (clandestinité pour raisons politiques), vint bientôt le succès (Conservatoire de Moscou, Premier Grand Prix Marguerite-Long) suivi de « voyages initiatiques » dans divers monastères près du cercle polaire ou dans l’Himalaya.  Mikhaïl Rudy collabora avec les plus grands artistes : Karajan, Noureev, Maazel, Chagall, Messiaen, Rostropovitch, Tilson Thomas…  Abondante discographie (notamment « Piano romantique », coffret EMI).

La chanson francophone engagée

Lise BIZZONI & Cécile PRÉVOST-THOMAS (Sous la direction de) : La chanson francophone engagée.  Triptyque (www.triptyque.qc.ca). Distrib. : Librairie du Québec (30, rue Gay-Lussac, Paris Ve.  Tél. : 01 43 54 39 15).  13,5 cm x 21 cm, 187 p.  21,35 €.

Issu de la réflexion d’un ensemble de jeunes chercheurs consacrant leurs travaux aux chansons québécoise et française, cet ouvrage permet d’apprécier, loin de toute idéologie, la pluralité de sens de l’expression « chanson engagée », dans ses approches littéraire, musicologique et sociologique.  Principaux articles : L’émergence d’une chanson phonographique engagée (Sandria P. Bouliane) / Le folklore, arme de persuasion (Luc Bellemare) / La structure musicale comme support de l’engagement (Andrée Descheneaux) / Le rapoésie (Dany Saint-Laurent) / Les chroniqueurs artistiques (Caroline Durand) / De Douce France à Tekitoi (Cécile Prévost-Thomas) / Énonciation de la violence et violence énonciative (Lise Bizzoni).  Bibliographie, discographie, sitographie générales.I

Antoine OUELLETTE : Le chant des oyseaulx.

Antoine OUELLETTE : Le chant des oyseaulx.  Comment la musique des oiseaux devient musique humaine.  Triptyque (www.triptyque.qc.ca). Distrib. : Librairie du Québec (30, rue Gay-Lussac, Paris Ve.  Tél. : 01 43 54 39 15).  15 x 23 cm, 280 p., ex.mus., 28 €. 

Au confluent de l’ornithologie, de l’écologie, de la musicologie et de la création musicale, le biologiste, compositeur et musicologue Antoine Ouellette jette une vive lumière sur les liens que la civilisation a tissés avec les oiseaux - depuis la musique médiévale jusqu’à l’électroacoustique, musiques savantes aussi bien que populaires.  Principaux thèmes abordés : Comment & pourquoi chantent les oiseaux, Langage & musique des oiseaux, Paysage, temps & silence des oiseaux, Entendre & transcrire, Oiseaux médiévaux, renaissants, baroques & classiques, romantiques, impressionnistes & modernes, Présences de l’art.  En annexes : Ordres & familles d’oiseaux / Liste des œuvres inspirées des oiseaux.  Sans véritable précédent, une joyeuse somme !

Catherine PEILLON et alii : Les chants d’Orphée.

Catherine PEILLON et alii : Les chants d’Orphée.  Musique & poésie.  La pensée de midi, n°28 (www.lapenseedemidi.org).  Actes Sud, éditeur.  13 x 24 cm, 208 p., 1CD (TT : 75’52).  17 €.

Coordonné par Catherine Peillon, directrice artistique du label « L’empreinte digitale », cette livraison de la revue La pensée de midi est une manière de kaléïdoscope de textes poétiques & de musiques du bassin méditerrannéen, où sont mises en lumière leurs relations ordinairement harmonieuses mais parfois singulièrement tumultueuses.  De Sappho au fado ou aux coplas flamencas, des joutes oratoires libanaises aux musiques médiévales ou contemporaines, des cantillations judéo-islamo-chrétiennes à la lyrique courtoise et aux extases baroques, du rap au slam… chacun des 22 chapitres est fort à point illustré par une plage du CD, pour lequel il a été fait appel aux plus grands interprètes.  À lire et écouter…  Une admirable publication !