Nougaro par lui-même, dessins & chansons.

Claude NOUGARO : Nougaro par lui-même, dessins & chansons.  Avant-propos : Hélène Nougaro.  Préface & sélection des œuvres : Chantal Armagnac.  « Littérature illustrée », Luc Pire (www.lucpire.eu).  Grand album relié, 23 x 29,5 cm, 145 p.  29 €.

Textes de 53 chansons, illustrés de 80 admirables dessins en couleurs (tels d’un Cocteau flamboyant), composent cet émouvant album (ô Le rocher de Biarritz, Sa majesté le jazz, Toulouse…)

Accords mineurs. De l’usage de catégories musicales.

Nicolas JAUJOU : Accords mineurs. De l’usage de catégories musicales.  « Études culturelles », Presses universitaires de Bordeaux (www.pub.u-bordeaux3.fr).  15 x 23 cm, 320 p.  32 €.

Où sont étudiées, par le menu, nos catégorisations musicales & nos besoins d’y recourir dans tel ou tel contexte.  Passionnant travail d’anthropologue, issu d’une thèse de doctorat.  Introduction : « En parlant musique » (Prises de parole/ Ce que l’écrit ne dit pas/ Investir le monde).  Première partie : « Des hommes pour des catégories » (Le sociologue & les musiques amplifiées/ La techno pure : du réel, de l’action et de l’ordinaire).  Deuxième partie : « Des vies pour des recherches » (Se chercher en parlant/ Se vivre ensemble).  Troisième partie : « Des histoires pour des accords » (Politique des lieux communs/ Histoires de goûts).  Conclusion : « En projet » (Des lectures pour des projets/ Anthropologie scénographique/ Anthropolinguistique & innovation logicielle).  Scrutateur en diable !

Le sens langagier du musical.

Bernard VECCHIONE & Christian HAUER (Sous la direction de) : Le sens langagier du musical.  Sémiosis et hermenéia.  Actes du 1er Symposium d’Aix-en-Provence (15 et 16 mai 1998). Textes en anglais ou en français.  « Arts & Sciences de l’art », L’Harmattan.  13,5 x 21,5 cm, 290 p., tableaux, ex. mus.  28 €.

Forme de « langagiarité » humaine, la musique l’est assurément.  Mais en quoi & comment ? Quelle est sa nature exacte - sémiosis ou hermenéia ? Les deux à la fois répondent de bons auteurs, cependant que d’autres plaident l’exclusivité.  Actes fort œcuméniques, au demeurant, où sont équitablement répartis les points de vue de Eero Tarasti, Emmanuel Gorge, Raymond Monelle, Márta Grabócz, Robert S. Hatten, Christine Esclapez, Michael Spitzer, Nicolas Meeùs, Fabio Dasilva, Michela Garda, Christian Hauer, Bernard Vecchione.

« Circuit », musiques contemporaines,

Revue « Circuit », musiques contemporaines, vol. 19, n°3 : Pionniers canadiens de la lutherie électronique.  Les Presses de l’Université de Montréal (www.revuecircuit.ca).  21 x 23 cm, 136 p., ill. n&b.  28 CA $.

Plutôt qu’aux musiques électroacoustiques elles-mêmes, cette nouvelle livraison de Circuit, superbe publication québécoise, s’intéresse aux institutions musicales qui auront permis la mise sur pied, puis l’essor de tels répertoires.  Principales contributions : « Paysage sonore électronique et canadien » (Jonathan Goldman), « Entretien avec Otto Joachim » (Gayle Young), « Entretien avec Barry Truax » (Sylvia L’Écuyer), « Dans le sillage de Nil Parent » (Gisèle Ricard), « L’opéra audiovisuel dans le cinéma québécois » (Réal La Rochelle), « István Anhalt on Electronic Music » (Matt Rogalsky).  Document : « An Electronic Music Studio fort the Independant Composer, 1964 » (Gordon Mumma).  Cahier d’analyse : « Pensée sérielle, écriture postmoderne (ou l’inverse) dans Chute/Parachute de Michel Gonneville ».  Plus thèmes d’actualité.

Lena ou le destin d’un violon.

Pierrette GERMAIN-DAVID : Lena ou le destin d’un violon., nouvelle.  ZurfluH (www.zurfluh.com).  14,5 x 20,5 cm, 40 p., 6,00 €.

Fort intrigante est cette nouvelle que viennent de publier les éditions Zurfluh.  Dans le style d’une rare élégance que nous lui connaissons, Pierrette Germain-David - éminente productrice d’émissions sur France Musique, ancienne présidente de l’Association des femmes compositeurs - nous conte les rocambolesques aventures, sous le Premier Empire, d’un Guarneri JHS, instrument qui - suite aux passions amoureuses & musicales d’une certaine Lena, pianiste concertiste de son état – connaîtra un destin hors du commun.  Mais pourquoi donc laisser présager, fin XVIIIe siècle, de nos - ô combien fâcheuses ! - « auteure » et « professeure »…

Variations sur L’après-midi d’un faune.

Christian DUMAIS-LVOWSKI : Variations sur L’après-midi d’un faune.  « Pollen », Alternatives (www.editionsalternatives.com).  10 x 19 cm, 64 p, ill. n&b et couleurs.  12 €.

Après de nombreux articles, conférences, émissions de radio & de télévision sur Nijinski, Christian Dumais-Lvowski nous livre aujourd’hui une manière d’anthologie de ses poèmes autour des « métamorphoses du Faune », admirable plaquette, émaillée de citations et d’illustrations judicieusement choisies par le graveur québécois Claire Lemay.

Sidney Bechet, mon père.

Daniel BECHET : Sidney Bechet, mon père.  Alphée/Jean-Paul Bertrand (www.gillesparis.com).  14 x 22 cm, 236 p., 2 cahiers de photos (pour la plupart inédites) n&b.  21,00 €.

Rédigé en collaboration avec l’historien du jazz Fabrice Zammarchi, cet émouvant hommage du fils unique du grand saxophoniste (www.sidney-bechet-productions.com) retrace les principales étapes de la vie du musicien, mais nous fait surtout pénétrer dans l’intimité d’un homme qui fut - et demeure - tellement cher au cœur des Français.

Johnny Hallyday, le Roi caché.

Véronique MORTAIGNE : Johnny Hallyday, le Roi caché.  Don Quichotte/Le Seuil.  14 x 20,5 cm, 274 p., bibliographie & discographie sélectives. 18 €.

Rien moins que people est cette biographie de l’inaltérable vedette du rock français.  Comment pourrait-il en aller autrement sous la plume de l’excellente Véronique Mortaigne, critique avisée de notre confrère Le Monde ?  Johnny, magnifique bête de scène auquel auront rendu hommage – outre son fidèle public populaire – des personnalités aussi diverses que Sagan, Aragon, Roda-Gil, Duras, Godard, Weyergans…  Plus de 1 000 chansons à son répertoire, près de 100 millions de disques vendus, participation à 36 films, 567 sites Web à lui consacrés (site officiel : www.johnnyhallyday.com).  Total respect !

Vanessa Paradis.

Erwan CHUBERRE : Vanessa Paradis.  Éditions Alphée/Jean-Paul Bertrand.  14 x 22 cm, 256 p., cahier de photos couleurs.  19,90 €.

Élégante et délicieuse Vanessa dont le glamour à la française aura, peu à peu, gagné tous les cœurs.  Sachant s’entourer des meilleurs auteurs (Gainsbourg, Roda-Gil, Chédid, Kravitz…), la compagne de Johnny Deep a désormais accédé – grâce aussi au cinéma (Becker, Leconte, Brisseau, Frydman, Niclou, Chaumeil…) - au statut d’icône internationale. 

Placebo : Rock sur ordonnance.

Thierry DESAULES : Placebo : Rock sur ordonnance.  Éditions Alphée/ Jean-Paul Bertrand.  14 x 22 cm, 218 p., ill. n&b et couleurs.  19,90 €.

De nombreux témoignages et extraits d’interviews - tels ceux de Virginie Despentes ou de Jane Birkin - permettent de mieux analyser le phénomène Placebo, groupe sulfureux dont Brian Molko est la figure emblématique (entouré désormais du bassiste Stefan Olsdan & du percussionniste Steve Forrest).  Pour amateurs « éclairés ».

Les publics du rap.

Stéphanie MOLINERO : Les publics du rap.  Enquête sociologique.  « Musiques & champ social », L’Harmattan.  15,5 x 24 cm, 354 p., 32,50 €.

Depuis Le rap ou la fureur de dire (1990) du regretté Georges Lapassade, sont parues de nombreuses biographies de rappeurs mais rien, en revanche, sur leurs publics.  C’est le propos de la présente publication.  En 9 parties : Pratiques d’écoute & représentations sociales/ Musique de masse ou musique d’initiés ?/ Appréhension & réception du rap en tant que « création populaire »/ Pour une définition « compréhensive » de l’amateur de rap/ Amateurs & consommateurs/ Réception du rap & appartenances de classe/ Musique populaire ?

Une histoire de la chanson française en vinyls.

Stan CUESTA (Textes de) : Une histoire de la chanson française en vinyls.  Ereme éditions (www.ereme.net).  25,5 x 25,5 cm, 240 p., ill. couleurs.  29,50 €.

Dans cette fort plaisante collection (qui nous aura déjà donné Eros vinyls, Rock vinyls, Progressive rock vinyls, Vinyls yéyé…), voilà que paraît, fort à propos avant le solstice, une Histoire de la chanson française en vinyls !  Où nous sommes conviés à redécouvrir les couvertures « vinyle » de tant de voix chères qui - pour la plupart, hélas ! - se sont tues...  D’Édith Piaf à Bashung (ô Madame rêve), via quelques Bobby Lapointe, Trenet, Rita Mitsuko, Brassens, Ferré, Hallyday, Gainsbard, Daho et autres Noir Désir…

Fière et fragile Maria Callas.

Alfonso SIGNORINI : Fière et fragile Maria Callas.  Traduit de l’italien par Raymond Voyat.  Éditions du Rocher.  253 p.  19 €.

Les amateurs de biographies romancées, admirateurs de Stefan Zweig, ne s’y retrouveront sans doute pas, non plus d’ailleurs qu’historiens ou musicologues.  Il s’agit là d’un livre directement issu de la presse people, plutôt mal écrit, parfois vulgaire.  Maria Callas méritait certes mieux que cela !

Babik, l’enfant du voyage.

Anne MONTANGE : Babik, l’enfant du voyage.  Illustrations d’Élise Mansot.  CD inclus.  « Les contes du musée de la musique », Actes Sud Junior/Cité de la musique.  Dès 5 ans.  Album relié, 21 x 21 cm, 40 p., ill. couleurs.  15 €.

Pour cette merveilleuse collection du Musée de la musique, Anne Montange a écrit et nous conte les aventures de Babik, l’enfant du voyage.  Réalisation : Louis Dunoyer de Segonzac.  Pour découvrir la guitare manouche avec, notamment, David Reinhardt jouant la guitare de son grand-père Django…  Album émaillé de ravissantes illustrations signées Élise Mansot.  À la bonne hotte !

L’opéra des marionnettes

Brunella ERULI (Sous la direction de) : L’opéra des marionnettes.  Revue Puck, n°16 (2009).  Éditions Entretemps (www.editions-entretemps.com) & de l’Institut international de la marionnette (www.marionnette.com).  18,5 x 24 cm, 170 p., ill. n&b et couleurs.  24 €.

Médium qui condense les interrogations sur la vie et la mort, les rapports entre visible et invisible, entre esprit et matière, la marionnette ne cherche pas à imiter l’humain.  Elle autorise l’accès, grâce à la parodie, à des territoires par ailleurs inaccessibles.  Depuis le XVIIIe siècle, l’opéra a ainsi utilisé des comédiens de bois, déléguant volontiers leur partie vocale à des castrats ou à des sopranistes.  Vingt-trois chapitres composent cette remarquable livraison : Marionnettes à Venise, Les Bambocci de San Girolamo, La collection Grimani chez Goldoni, Lully & Polichinelle, Le vaudeville à la foire, Les marionnettes du Bairro Alto, Haydn au château d’Esterháza, Le Retable de Maître Pierre, voix divines & voix diaboliques, de Sophocle à

Eh bien dansons, maintenant !

Éric LIMET : Eh bien dansons, maintenant ! Éveil des enfants au plaisir de la danse.  Ouverture par Albert Jacquard.  Préface de Christian Merveille.  2e édition, revue et augmentée.  Les Éditions namuroises.  Diff. : Presses universitaires de Namur (www.pun.be).  (Peut être commandé, en France, au : 01 42 71 58 03).  16 x 24,5 cm, 192 p., photos & dessins n&b, ex. mus.  16 €.

Associant avec bonheur musique, paroles et mouvement, ce répertoire de jeux chantés & rondes enfantines permettra aux enseignants, parents, animateurs de groupe ou de mouvements de jeunesse de faire danser de jeunes enfants – non dans la nécessaire perspective d’un spectacle, mais pour les faire s’exprimer et découvrir leur corps.  Musique, danse figée ?  Voilà qui permettra certes de la défiger…  La première partie est riche d’indications sur un travail pédagogique accessible à tous ; la seconde présente une sélection de 101 jeux et danses, assortie de partitions, descriptions et conseils d’utilisation

David LELAIT-HELO : Le Roman de la chanson française.

David LELAIT-HELO : Le Roman de la chanson française.  Éditions du Rocher (www.editionsdurocher.fr).  15 x 24 cm, 290 p., deux cahiers de photos n&b et couleurs.  19,90 €.

Par un journaliste et écrivain, spécialiste reconnu de la chanson française (monographies sur Piaf, Dalida, Barbara…) voici, brièvement retracées, les riches heures d’un art populaire, depuis la Cantilène de sainte Eulalie (ca 880) jusqu’au slams de Grand Corps malade – histoires d’amour, d’humour, de liberté, de révolution… Un utile survol.

Sydney BUCKLAND & Myriam CHIMÈNES (Edited by)

Sydney BUCKLAND & Myriam CHIMÈNES (Edited by) : Francis Poulenc, Music, Art and LiteratureEn anglais.  Ashgate (www.ashgate.com).  Relié toile, 16 x 24 cm, ill. n&b et couleurs, album de photos, ex. mus.  £70.00

Introduits par Sydney Buckland (éditrice) & Myriam Chimènes (CNRS), quatorze articles composent ce magnifique florilège : Poulenc & Koechlin : 58 leçons et une amitié (Robert Orledge) ; L’œuvre chorale avec orchestre (Keith W. Daniel) ; Raymonde Linossier : « Lovely soul » (Sophie Robert) ; Ma bibliothèque idéale (Francis Poulenc) ; Poulenc & les poèmes d’Eluard « Tel jour telle nuit » (Sidney Buckland) ; Poulenc & Dufy(Marjorie Running Wharton) ; Visites de musées américains (Francis Poulenc) ; Poulenc & Matisse (Carl B. Schmidt) ; Poulenc & ses mécènes : convergences sociales (Myriam Chimènes) ; À la recherche d’un livret (Denis Waleckx) ; « Dialogues des Carmélites », background historique, destinée littéraire, genèse d’un

Debussy and His World

Jane F. FULCHER (Edited by) : Debussy and His World.  En anglais.  Princeton University Press (www.pup.princeton.edu).  15,5 x 23,5 cm, 400 p., ill., tableaux, ex. mus.  $20.95

Sous la direction de Jane F. Fulcher (Professor at Indiana University), ont apporté leur érudite contribution les musicologues : Christophe Charle (Paris-I), John R. Clevenger (University of California), David Grayson (University of Minnesota), Brian Hart (Northern Illinois University), Gail Hilson Woldu (Trinity College in Connecticut), Rosemary Lloyd (Indiana University) et Marie Rolf (Eastman School of Music).  Trois parties : The Evolution (Constructions, reconstructions/ Cantates de Rome/ Debussy, Gautier et Les Papillons/ Bilitis et Tanagra, nudités/ Peintres et rupture de Debussy avec la tradition/ Premières interprétations de La Mer/ Dire la vérité en temps de guerre).  The Context (Debussy, Fauré et d’Indy/ Debussy et Mallarmé : « Les Mardis »/

Le Roman de l’âme slave.

Vladimir FÉDOROVSKI : Le Roman de l’âme slave.  Éditions du Rocher (www.editionsdurocher.fr).  15 x 24 cm, 274 p., 2 cahiers d’ill. couleurs.  19,90 €.

Diplomate et prolifique écrivain d’origine russe (22 ouvrages publiés en France), Vladimir Fédorovski nous propose – à la veille de 2010, année de la Russie – une manière d’itinéraire de Saint-Pétersbourg à Paris, de Moscou à New York, à travers des histoires souvent inédites, mettant en scène des personnages aussi divers que Chanel & Stravinski, Diaghilev & Nijinski, Matisse & Lydia, Olga & Picasso, Anna & Modigliani, Dina & Mayol, Gala & Dalí, Chaliapine, Tolstoï, Tchekhov, Cocteau, Soljenitsyne… Plaisamment instructif.

Lettres de compositeurs à Camille Saint-Saëns

Eurydice JOUSSE & Yves GÉRARD (Présentées et annotées par) : Lettres de compositeurs à Camille Saint-Saëns.  Préface de Pierre Ickowicz.  « Perpetuum mobile », éditions Symétrie (www.symetrie.com) & Palazzetto Bru Zane (www.bru-zane.com).  17 x 24 cm, 690 p., fac-similés, photos n&b, cahier d’ill. couleurs.  49 €.

Conservé au Château-Musée de Dieppe, cet ensemble épistolaire (de quelque 600 documents) a enfin le catalogue circonstancié qu’il méritait – adorné de photos de 95 correspondants.  En annexe : lettres à divers autres destinataires, signées Berlioz, Liszt, Meyerbeer, Paër et Schumann.

Les Musiciens francs-maçons au temps de Louis XVI

Pierre-François PINAUD : Les Musiciens francs-maçons au temps de Louis XVI.  « L’Univers maçonnique », éditions Véga/Trédaniel (19, rue Saint-Séverin, Paris Ve. Tél. : 01 43 36 41 05.  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).  13 x 22 cm, 350 p., 20 €.

Il serait plus rapide - a-t-on pu écrire un jour - d’établir la liste des musiciens qui, au XVIIIe siècle, n’appartenaient pas à la franc-maçonnerie, que celle des compositeurs francs-maçons…  En témoigne, une nouvelle fois, cette belle monographie, due à la plume avisée du chroniqueur musical de La Chaîne d’Union (www.conform-edition.com).  Première partie : « Les musiciens francs-maçons à Paris et à Versailles (1774-1792) : une autre sociabilité » (Musique en loge, musique maçonnique/ Les francs-maçons et les sociétés de musique/ Versailles, au service du roi et de la cour/ Les salons, un point de passage obligé/ Paris, financiers et musiciens : une fraternité partagée/ Cosmopolitisme musical : mythe et réalités/ Famille et fortune : les