Françoise RICO : Le chant du roseau de Provence. L’histoire des anches pour instruments à vent, de l’agriculture à la culture.  Auguste-Zurfluh (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).  2009, 170 p.  30 €.

Françoise Rico, qui a vécu au milieu des canniers dans le Var, rend hommage à une « plante musicale » et au « chant du roseau de Provence ».  Ce petit bout de bois est exploité par les joueurs de basson, clarinette, hautbois, cromorne, entre autres.  Appelées « anches » (arundo donax), ces languettes s’apparentent aux cordes vocales, car elles « produisent le son ».  L’auteur inaugure une nouvelle discipline associant à la fois l’histoire, l’organologie et l’agriculture au service de la culture. Les lecteurs seront passionnés par le rappel historique depuis le IVe siècle, les divers instruments à anche, les familles de vanniers. Cet ouvrage original évoque les rituels, les étapes de la fabrication. Il est aussi un régal pour les yeux grâce à ses illustrations

très bien venues (instruments, paysages, artisans…). De conception très neuve, avec son contenu, sa Table des matières structurée « musicalement » (avec Prélude, Ouverture et trois mouvements) et quelques Appendices, il représente une excellente défense et illustration d’un élément sans lequel la musique instrumentale aurait été lésée de l’Antiquité à nos jours.