Imprimer
Catégorie : Livres

Quincy TROUPE : Miles Davis.  Traduit de l’anglais (États-Unis) par Émilien Bernard & Alexis Allais.  Préface d’Yves Buin. « Castor Music », Le Castor Astral (www.castorastral.com).  Format de poche (12 x 18 cm), 224 p., 14 €.

Si vous aimez Miles Davis, ne manquez surtout pas de lire ce recueil de souvenirs, signé de l’un des rares familiers du trompettiste.  Qui, tout en reconnaissant le génie du musicien, ne laisse pas de nous décrire le caractère invraisemblablement ombrageux (litote…) d’un Noir haïssant toute forme d’oncle-tomisme.  Au parcours à tout le moins déconcertant : bopper avec Monk et Parker, hardbopper avec Coltrane, experimental avec H. Hancock et W. Shorter, de transition avec Gil Evans, Julian Adderley et Bill Evans, intégrant enfin - dans sa période « électrique » - les avancées technologiques du funk, du rock, du rap aussi bien que les influences indiennes, africaines, antillaises…  Un prochain biopic hollywoodien devrait s’inspirer de cet ouvrage, au demeurant fort bien écrit (et traduit).  Magnifique poète, Quincy Troupe n’a-t-il pas remporté par deux fois l’American Book Award ?