Archives Constantin Brăiliou (1913-1953).  Collection universelle de musique populaire.  Réédition augmentée.  Musée d’ethnographie de Genève (MEG) : www.adem.ch / www.ville-ge.ch/meg Relié, 14,5 x 25,5 cm, 80 p., 4 CDs VDE (TT : 71’05 + 69’43 + 54’20 + 69’19).

C’est à l’initiative du grand ethnomusicologue roumain que furent constituées à Genève, en 1944, les Archives internationales de musique populaire (AIMP), organisme qui allait se consacrer à la collecte et à l’étude comparative de documents musicaux du monde entier, ainsi qu’à la production de disques et à l’organisation de manifestations publiques et congrès s’y rapportant.  Dans cet ouvrage, sont analysés les 169 enregistrements qu’avait sélectionnés Constantin Brăiliou, plus 5 pièces inédites, enregistrées en 1952 dans les Asturies.  Un trésor musical intégralement restitué dans les CDs inclus.  Lire aussi, bien sûr, l’ouvrage de Laurent Aubert, ci-dessous recensé par Édith Weber.