Imprimer
Catégorie : Livres

Jean-Paul MANDEGOU : Les Folles Journées autour du mondeCheminements.  216 p.  35 €.

Alors que la Folle Journée de Nantes en est à fêter son quinzième anniversaire et qu'elle a essaimé à l'étranger, le journaliste Jean-Paul Mandegou retrace ce rêve fou, révolutionnaire, qu'osa René Martin, pour rapprocher la musique du public. De bonnes fées se penchèrent sur le berceau, « une occasion unique de se rouler dans la musique » dira Anne Queffélec.  On connaît le succès foudroyant de l'entreprise, qui s'enfla au point de devenir un mini-festival hivernal incontournable – et ils sont bien peu à déroger à la sacro-sainte manie estivale – au point de susciter l'ire de certain Beckmesser parisien.  C'est précisément ce déclic qui est à l'origine de l'ouvrage. Il fallait le dire et l'affirmer haut et fort, arguments et images à l'appui : le public est là, les

artistes aussi, autour d’un postulat : la qualité. Le concept est même sorti de sa gangue de seule organisation de concerts, pour s’attaquer à des activités éducatives en direction des jeunes et même des détenus.  Il s’est répandu vite alentour, dans le Pays de Loire, puis au-delà de l’hexagone, en Europe : à Bilbao, à Lisbonne – hélas ici pour un temps seulement.  Puis par-delà les mers, à Tokyo, où il devint pantagruélique, puis aussi à Kanazawa : mais le Japon ne sait pas faire dans le confidentiel. Et, plus récemment, à Rio de Janeiro où il deviendra sans doute essentiel au fil des saisons futures. On dit que le développement de la Folle Journée à l’international ne semble pas sur le point de fléchir, tant les candidats sont nombreux. Mais René Martin veille au grain, car à trop se répandre on risque de perdre l’esprit. L’ouvrage, richement illustré de clichés plus qu’évocateurs de ces foules que réunit une formidable communion musicale, montre un parcours exemplaire.

Folles journées autour du monde