Imprimer
Catégorie : Livres

Georges SNYDERS : J’ai voulu qu’apprendre soit une joie.  Institut de recherches de la FSU/Éditions Syllepse (tél. : 01 44 62 08 89.  www.syllepse.net).  15 x 21,5 cm, 270 p., 18 €.

Quel formidable message d’espoir nous délivre ici Georges Snyders !  À 91 ans, ayant connu l’effroyable expérience d’Auschwitz, puis longtemps cheminé avec le parti communiste avant de se découvrir la passion d’enseigner la philosophie (il avait été khâgneux à Henri IV puis normalien rue d’Ulm) et les sciences de l’éducation (qu’il professa à Paris V), mais surtout de communiquer son amour de la musique (ne publia-t-il pas notamment : Le goût musical en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Vrin, 1968 / L’école peut-elle enseigner les joies de la musique ? EAP, 1989…), voilà qu’il nous livre aujourd’hui ses mémoires.  Premier moment : Ma vie / Ma thèse principale : La pédagogie en France aux XVIIe et XVIIIe siècles / Trois penseurs m’aident à rester communiste : Brecht, Gramsci, Jaurès.  Deuxième moment : À la recherche de la joie à l’école / Ceux qui visent les œuvres capitales, et les autres… Troisième moment : La musique.  D’une lecture roborative, en ces temps moroses…