Jean CRESSON, Carlos AGON, Gérard ASSAYAG (éd.) : The OM COMPOSER’S BOOK. 3, 1 vol. Sampzon, DELATOUR France (www.editions-delatour.com ): BDT 0078. 2016, 384 p. – 29 €.

Cette publication collective paraît dans la Collection « Musique-Sciences » de l’IRCAM (Centre Pompidou). Elle concerne globalement les liens entre la musicologie analytique et l’informatique, « OM » n’étant autre que l’abréviation désignant l’ordinateur ; Open-Music Computer impliquant environnement et exploitation compositionnelle. Les résultats et expériences de longues recherches sont exposés par 24 chercheurs européens ou extra-européens. Ce volume se décline autour d’un dénominateur commun : la création musicale contemporaine et ses matériaux. Il gravite autour de la composition assistée par ordinateur « CAS » (computer assisted composition), la transcription des timbres, de nouveaux rapports entre architecture et compositions musicales, y compris la résonance.


Les premiers programmes informatiques ont été lancés par Lejaren Arthur Hiller (1924-1994) et Michael Isaacson (né en 1946) ; ils ont ouvert la voie aux œuvres musicales assistées par l’ordinateur qui peut générer les matériaux et dont le programme assiste les compositeurs. L’« OM » peut restituer la musique à la fois auditivement et visuellement, comme le rappelle Roger Dannenberg dans sa Préface. Avant la lecture de ce livre si dense, les lecteurs — ne maîtrisant pas le langage informatique et la terminologie anglo-américaine relative à la Computer Music et à sa technologie — auront intérêt à consulter le relevé de ses « Outils » (p. 373-375), il leur permettra de s’orienter dans ce labyrinthe et les programmes informatiques, en particulier les systèmes de notation, les protocoles et, d’une manière générale, les objets musicaux.
Issus de très célèbres Universités et Centres de recherche internationaux et, pour certains, disciples du regretté Pierre Boulez (IRCAM), les auteurs bénéficient d’une formation pluridisciplinaire très diversifiée : théorie, composition musicale et organologie, acoustique, électronique et électro-acoustique, mais aussi pédagogie de l’interprétation et de l’improvisation, sans oublier l’intelligence artificielle, les phénomènes vocaux et l’énergie spectrale. L’interaction entre le compositeur et l’ordinateur est fort judicieusement appuyée par de solides commentaires et illustrée par des diagrammes et maquettes utiles et éclairantes. Ces 24 auteurs témoignent du chemin parcouru depuis Hiller et Isaacson. L’informatique musicale et la composition assistée par ordinateur sont en pleine effervescence.