Selon sa formule habituelle, ce Bulletin comprend d’abord une partie consacrée à des œuvres de Maurice Duruflé. Il est illustré par un CD avec son Prélude, Adagio et Choral varié sur le Veni Creator (op. 4), en trois versions enregistrées : celles de 1931 par Ronald Ebrecht (en 2014), de 1956 par Maurice Duruflé (en 1959) et par Marie-Madeleine Duruflé (en 1966) — sur des instruments différents.

L’œuvre bénéficie d’explications très fouillées rédigées par Alain Cartayrade : dates, origine de l’Hymne ; de commentaires par Thomas Lacôte sur l’écriture et les réécritures de l’œuvre et d’analyses comparatives des six versions de 1930 à 1996 : circonstances, influences (Nadia Boulanger, Norbert Dufourcq et Marcel Dupré) par Ronald Ebrecht. La Messe Cum jubilo (op. 11) est située dans le contexte du renouveau catholique, avec des réactions vis-à-vis du Concile de Vatican II, mais aussi du Motu Proprio du Pape Pie X acceptant la musique moderne dans la mesure où elle reste fidèle aux principes liturgiques ; elle peut donc être considérée, selon Christophe Rios (p. 84sq), comme un « acte de mémorialisation ». Ce Bulletin si riche propose encore une étude musicologique et théologique de J.-M. Leblanc à propos des Sept Chorals-Poèmes de Charles Tournemire, et la révision de son Triple Choral par Maurice Duruflé, présentée par Kurt Lueders. Par la rigueur de son information, ce numéro sera très apprécié des organistes, hymnologues et mélomanes.