Imprimer
Catégorie : Livres

Cet ouvrage concerne l'école d'orgue nord-allemande et, en particulier, les critères d'interprétation, le répertoire et les instruments. Les judicieuses remarques de Paolo Crivellaro s'appuient sur des citations historiques (traités, types de notations…), donc authentiques. Un survol esthétique donne lieu à un rappel du Stylus Antiquus, du Stylus modernus et des influences italienne et française. L'auteur traite ensuite la pratique dominicale aux cultes et aux offices où l'organiste interprète des pièces d'orgue en soliste, accompagne le chant d'assemblée, réalise la basse continue. Puis il aborde les genres spécifiques : œuvres reposant sur un cantus firmus (mélodie de choral bien connue des fidèles), œuvres avec ostinato, tablatures, préludes de chorals, fantaisies, fugues, formes liturgiques diverses, sans oublier les sources profanes.

 

Pour préparer un récital en Allemagne du Nord et prévoir un programme adapté, les organistes français, trouveront de précieux renseignements sur la facture d'orgue (claviers, pédaliers, accouplements) et les principaux facteurs : Friedrich Stellwagen, Arp Schnitger… ; sur les différents tempéraments en usage ; sur les tempi à retenir dans le cadre du Stylus phantasticus selon Athanasius Kircher (1601 ou 1602-1680), philosophe, physicien, théoricien et prêtre et Johann Mattheson (1681-1764), compositeur, théoricien et érudit ; ou encore sur l'emploi de la pédale et le choix de l'instrument (orgue, régal, clavecin). Les interprètes bénéficient également de solides conseils sur l'articulation, les particularités des jeux et les diverses possibilités de registration historiques, ainsi que sur les diminutions, les accents, l'ornementation en général (trilles, mordants, arpèges) et l'ornementation improvisée (non notée).

Quant au répertoire, il concerne les compositeurs célèbres appartenant de l'école d'orgue nord-allemande, de Samuel Scheidt (1587-1654) jusqu'à Nicolaus Bruhns (1665-1697) et, parmi les moins connus : Melchior Schildt (1592-1667) et Johann Adam Reincken (baptisé en 1643-1722), avec, pour chacun, mention de leurs compositions et des orgues contemporains pour lesquels elles ont été conçues. L'importante nomenclature permet donc de préparer d'intéressants programmes de concert et, en connaissance de cause, de les interpréter sur des instruments de grande valeur. Ce volume — à la fois historique, technique, pratique, esthétique et organologique — est encore complété par différents Index : Noms propres, Matières, Lieux, et constitue donc un remarquable outil pour les professeurs, organistes et concertistes et spécialistes de musique baroque.