Franz SCHUBERT : Quatuor n°13 « Rosamunde »

 + deux Lieder.  Alban BERG : Suite lyrique, pour quatuor à cordes & soprano + deux Lieder.  Quatuor Thymos.  Salomé Haller, soprano.  Christoph Eschenbach, piano.  Calliope (www.calliope.tm.fr) : CAL 9410.  TT : 77’03.

Composé de membres de l’Orchestre de Paris - adoubés par Christoph Eschenbach, chef de cette prestigieuse phalange -, le Quatuor Thymos (mot qui, en grec, signifie « souffle de vie ») a eu ici l’heureuse idée de faire précéder les quatuors de Schubert et de Berg des Lieder qui les ont inspirés.  Pour « Rosamunde » : Marguerite au rouet D.118 et Les dieux de la Grèce D.677.  Pour la « Suite lyrique » : Ferme-moi les yeux (versions de 1900 & de 1925).  Découverte sur la scène baroque, la belle Salomé Haller fait ici une entrée remarquée dans un répertoire plus récent, en parfaite complicité avec Christoph Eschenbach, au piano

Die Schöpfung (« La Création »),

Joseph HAYDN (1732-1809) : Die Schöpfung (« La Création »), oratorio.  Julia Kleiter, soprano.  Maximilien Schmitt, ténor.  Johannes Weisser, basse.  Rias Kammerchor & Freiburger Barockorchester, dir. René Jacobs.  Coffret de 2CDs + 1DVD Harmonia Mundi (www.harmoniamundi.com) : HMC 902 039.40.  TT : 101’00.

Pour ce chef-d’œuvre d’inspiration maçonnique, René Jacobs - éminent contre-ténor, chef d’orchestre, chercheur & pédagogue - a ici réuni les meilleurs interprètes qui se puissent imaginer.  Outre l’œuvre intégrale & une notice circonstanciée, le coffret propose un admirable documentaire signé Nayo Titzin, Creating The Creation, making-of de l’enregistrement.  Hors du commun !

MOZART : 22e Concerto

Wolfgang Amadeus MOZART : 22e Concerto pour piano en mib majeur K.482.  18e Concerto pour piano en sib majeur K.456.  Prague Chamber Orchestra.  Paul Badura-Skoda, piano & direction.  Transart (www.cdpresto.com) : TR 166.  Distrib. : Naïve.  TT : 75’11.

Art suprême de l’élégante simplicité, telle est certes la qualité que tout mélomane se plaît à reconnaître en Paul Badura-Skoda, incomparable mozartien.  Qualité que l’on retrouve, bien entendu, dans ce 5e volume qu’il consacre à Mozart, de même que dans les cadences qu’il a écrites pour le 22e Concerto.  Interprète en parfaite intelligence avec les musiciens du Prague Chamber Orchestra - avec lesquels il se produit depuis 1970...  Il signe également le livret du CD.

Sacred Music.

Les chefs-d’œuvre de la musique sacrée.  Coffret Harmonia Mundi (29CDs audio + 1CD-Rom PDF, comportant les textes chantés) : HMX 2908304.33.

Sont ici regroupés 70 des plus hauts chefs-d’œuvre de la musique sacrée occidentale – des premiers chants chrétiens aux messes de Poulenc et Bernstein.  Intégralement enregistrés : Oratorio de Noël de Bach (René Jacobs), Le Messie de Haendel (William Christie), Vêpres de la Vierge de Monteverdi (Philippe Herreweghe), Le premier homicide de A. Scarlatti (René Jacobs), Paulus de Mendelssohn (Philippe Herreweghe), Messe de Bernstein (Kent Nagano).  Le CD-Rom comportant les textes chantés peut être lu sur ordinateur.  Un incontournable monument discographique !

Messe pour orgue « à l’usage des paroisses ».

Marcel FRÉMIOT : Messe pour orgue « à l’usage des paroisses ».  Coriolan (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : COR 318301.  TT : 62’05.

Marcel Frémiot a été, entre autres, l’élève d’O. Messiaen, de N. Gallon et R. Leibowitz. Chantal de Zeeuw interprète d’abord, à l’orgue de l’église du Sacré-Cœur du Prado (Marseille), sa Messe pour orgue « à l’usage des paroisses » en 6 parties, reprenant un titre traditionnel.  L’Entrée, assez massive, avec de nombreux accords plaqués, l’Offertoire, de caractère plus dépouillé, et la Sortie, de caractère incisif, plus développée, contrastent avec l’atmosphère plus méditative des trois autres brefs mouvements.  L’ensemble se rattache au langage organistique contemporain.  J. Reveyron renoue avec l’esthétique grégorienne ; A. Lejeune s’inspire du Veni Creator dans sa pièce intitulée Clarté ; P. Thibaud exploite le thème du Te lucis ante terminum.  L’Ave Maria d’E. Lejet spécule sur le principe mélodique et sur les registres aigus, et s’inscrit davantage dans la tradition française que le Christus factus est nobis de P. Geel. Ce CD ravira les discophiles curieux.

 Stille Nacht…

Noëls allemands.  Harmonia Mundi (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : HMG 50 17 94.  TT : 53’36.

Le célèbre RIAS Kammerchor, dirigé par U. Gronostay, a réalisé un CD inattendu avec des chants de Noël mis en musique par des compositeurs bien connus : M. Reger (1873-1916) - auteur des Douze Chants spirituels allemands -, M. Bruch (1838-1920) et F. Mendelssohn qui, dans l’esthétique de leur temps, traitent des mélodies plus anciennes et des textes du mystique rhénan Jean Tauler (ca 1308-1361), de M. Luther, de Paul Gerhardt (1607-1676), l’un des meilleurs poètes du XVIIe siècle.  Figurent également les incontournables noëls : In dulci jubilo (bilingue), O du fröhliche (O nuit bienveillante) et, évidemment, le si populaire Stille Nacht (Douce nuit, sainte nuit)…  Les mélomanes curieux découvriront aussi des arrangements de Carl Riedel (1827-1888) et Wilhelm Kienzl (1857-1841), entre autres.  Cette petite anthologie de 23 noëls sera très appréciée.

Neige sur les Orangers

Jade (43, rue de Rennes, 75006 Paris. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : 699 687-2. TT : 48’43.

Ce disque original, contient des noëls de divers pays, interprétés par les voix très pures des Petits Chanteurs limousins.  Le programme, hors des sentiers battus, contient des noëls - catalan : El cant del ocells (Le chant des oiseaux), argentin : La Estrella (L’Étoile), colombien : Hay auvid, très « couleur locale »… À noter les noëls français : Il gèle à pierre fendre harmonisé par Mgr J. Revert, regretté maître de chapelle à Notre-Dame de Paris, et Nous te saluons, Notre-Dame, dans la version d’A. Gouzès dont l’œuvre est marquée à la fois par l’influence du chant grégorien et de la modalité byzantine.  Des noëls allemand, anglais, italien, hongrois, latin complètent cette sélection américaine et européenne bien enlevée par ces Petits Chanteurs dirigés avec autorité par Cyprien Sadek.  À offrir sans hésitation.

Guide des instruments anciens.

Ricercar (Outhere S.A., rue du Chêne 27, B-1000 Bruxelles. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : RIC 100.  1livre, 8CDs.  TT : 10h28’.  50 €.

Ce somptueux coffret retiendra d’emblée l’attention des enseignants et des amateurs de musique ancienne.  Il comprend un remarquable Guide (200 p.) trilingue, très bien présenté, abondamment illustré d’instruments anciens, de miniatures et de portraits, les situant dans leur contexte d’époque ; des commentaires techniques précis, allant droit à l’essentiel, ainsi que 8CDs classés dans l’ordre chronologique et permettant d’entendre des sonorités exceptionnelles et une multitude de pièces brèves, extraites de manuscrits célèbres (Cantigas de Santa Maria), manuscrits de troubadours et de trouvères

La joie des âmes par l’harmonie

Georg Friedrich KAUFFMANN : La joie des âmes par l’harmonie.  Hortus (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : 019.  TT : 57’19.

  1. S. Bach destinait certaines de ses œuvres : zur Ergötzung des Gemüths, au divertissement de l’âme (de l’esprit), et son contemporain, G. Fr. Kauffmann (1679-1735) a intitulé son recueil : «Harmonische Seelenlust» (La joie des âmes par l’harmonie).  Il a été composé en 1733 et publié, en 1740, après sa mort.  Jesus Martin Moro, à l’orgue de Baïgorry, du facteur Rémy Mahler, propose une sélection de 13 chorals (parfois en plusieurs versions, « alio modo »), par exemple, le choral pour le temps de Pentecôte : Komm, heiliger Geist (Viens, Saint Esprit) ; des cantiques luthériens bien connus, par exemple pour le temps liturgique de l’Avent et de Noël : Gelobet seist du, Jesu Christ, dass du Mensch geboren bist ; Gottes Sohn ist kommen ou encore Wie schön leuchtet der Morgenstern (Brillante étoile du matin)… ainsi qu’une sélection de préludes de J. L. Krebs (1713-1780) et de G. A. Homilius (1714-1785), interprétés avec finesse, musicalité et d’excellentes registrations pour la plus grande joie des discophiles.  Cette belle réalisation, en collaboration avec Marc Écochard (hautbois), se doit de figurer dans toute discothèque d’organiste et de mélomane averti.
La Gloire de Byzance.

La Gloire de Byzance.  Jade : CD 699 601-2. TT : 63’51.

Cette anthologie byzantine est réalisée par des interprètes respectueux des traditions : le Chœur byzantin de Grèce (dir. Lycourgos Angelopoulos) et le chœur Melodi (dir. Divna Ljubojevic, remarquable chanteuse serbe).  On retrouvera les formes traditionnelles : stichères, tropes, hirmoi, kontakion...  Ces pièces se rattachent au Moyen Âge, au XVe siècle et - plus proche de nous - au XXe siècle, avec le Credo, le Pater Noster de D. Ljubojevic, ou encore l’Hymne des Chérubins.  Un cachet d’authenticité esthétique et spirituelle marque cette réalisation. Ce CD et celui concernant Ioannis Koukouzèlis viennent à point nommé, alors que se déroule, au Grand Palais (Paris), l’exposition De Byzance à Istanbul (octobre2009-janvier 2010).

 Le maïstor byzantin

Ioannis KOUKOUZÈLIS, « Le maïstor byzantin ».  Mathimata : psaumes, stichère, kratima.  Disques Jade (43, rue de Rennes 75006 Paris. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : CD 399 299-2 .  TT : 73’03.

À la fois chanteur, compositeur de mélodies byzantines, Ioannis Koukouzèlis, de son véritable patronyme Papadopoulos (né à Dyrrachium, Albanie, ca 1280), est souvent appelé « voix d’ange » (angelophonos), Maïstor (maître de musique) et qualifié de « deuxième source de la musique grecque ». Il peut être considéré comme le plus éminent compositeur de la musique d’Église byzantine pendant la dynastie paléologale (1261-1453).  À l’école impériale de Constantinople, il est le protégé de l’empereur byzantin, puis, attiré par la vie monastique, il se retire au monastère de la Grande Laure du Mont Athos.  Il est l’auteur de chants orthodoxes copiés en 1302 et 1309 et d’un manuel scolaire, avec un chant didactique dont les textes précisent les noms grecs des neumes byzantins.  Il pratique le nouveau style kalophonique, mélismatique et complexe, faisant appel à la virtuosité vocale.  Ses mélodies sont particulièrement adroites, et son œuvre marque un pont de l’ancienne tradition musicale du XIIIe siècle vers un nouveau répertoire plus développé repris par ses contemporains et ses successeurs.  Le présent disque comprend une œuvre très développée : Kratima, avec des syllabes vides de sens (au lieu du texte poétique) destinées à susciter une certaine exultation intérieure.  Il est complété par des extraits de psaumes et un stichère. Le Chœur byzantin de Grèce, dirigé par L. Angelopoulos, restitue ces pages avec toute la ferveur requise.

 

 Francis POULENC & Jean COCTEAU : La Voix humaine

Francis POULENC & Jean COCTEAU : La Voix humaine.  Orchestre de l'Opéra-Comique, dir. Georges Prêtre.  Denise Duval et Sophie Fournier, sopranos, Alexandre Tharaud, piano.  Deux films de Dominique Delouche (1970, 1998).  Doriane Films & les Films du Prieuré : DO 499.  TT : 40' + 72'.Ces films, que l'on attendait sans trop y croire, nous sont enfin restitués.  La créatrice de La Voix Humaine, Denise Duval, l'interprète préférée de Poulenc, joue l'opéra et montre comme il faut le jouer.  Le film de l'opéra a été tourné en 1970, quelque cinq ans après que Duval eut brutalement interrompu sa carrière. Celle-ci avait accepté de le tourner en playback, sur l'enregistrement audio effectué par Pathé

Ode to Freedom.  BEETHOVEN : IXe Symphonie

Ode to Freedom.  BEETHOVEN : IXe Symphonie.  Direction : Leonard Bernstein.  Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks (+ membres des Sächsische Staatskapelle Dresden/ Orchestre du Théâtre Kirov, Leningrad/ London Symphony Orchestra/ Orchestre de Paris).  Chor des Bayerischen Rundfunks, Membres du Rundfunkchor Berlin, Kinderchor der Philharmonie Dresden.  June Anderson (soprano), Sarah Walker (mezzo-soprano), Klaus König (ténor), Jan-Hendrik Rootering (basse).  Medici Arts (www.medici.tv).  TT : 94’00. Quelques jours après la chute du Mur, Leonard Bernstein donnait ce concert de gala, le 25 décembre 1989, au

Leonard BERNSTEIN. Reflections

Leonard BERNSTEIN. Reflections.  Un film de Peter Rosen.  Medici Arts (www.medici.tv) : 3078728.  Bonus : Le Bœuf sur le toit de Darius Milhaud (enregistrement live au Théâtre des Champs-Élysées, 1976).  TT : 50’00 + 20’00. Dans ce magnifique film-hommage (tourné en 1977, sorti en… 2008), nous suivons la prodigieuse carrière de Leonard Bernstein (1918-1990).  Enfance dans un milieu fort peu musicien ; études à Harvard, puis auprès de Dimitri Mitropoulos, Fritz Reiner et Serge Koussevitzky.  Extraordinaires éclectisme et prolificité d’un chef (à la tête, notamment, du Philharmonique de New York), d’un pédagogue (Young People’s Concerts à la télévision) et d’un compositeur - comédies musicales (West

« Sacred Music ».  BACH : Messe en si mineur / Passion selon saint Jean

« Sacred Music ».  BACH : Messe en si mineur / Passion selon saint Jean.  BEETHOVEN : Missa solemnis.  VERDI : Messa da Requiem.  4DVDs Medici Arts (www.medici.tv).  TT : 444’00. Fussiez-vous le dernier des mécréants, voilà le coffret qu’il vous faut emporter sur votre île déserte.  Sublimes interprétations d’œuvres sublimes, forcément sublimes… La Messe en si mineur a été enregistrée, en 2005, à Saint-Thomas de Leipzig : Ruth Ziesak, soprano/ Anna Larsson, contralto/ Christoph Genz, ténor/ Dietrich Henschel, basse/ Gewandhauskammerchor & Gewandhausorchester Leipzig, dir.  Herbert Blomstedt.  TT : 117’ + 21’ (Bonus : Introduction à l’œuvre par H. Blomstedt). La Passion selon saint Jean a été enregistrée, en

Jacques PRÉVERT : 12 chansons pour les enfants.

Jacques PRÉVERT : 12 chansons pour les enfants.  Musique : Olivier Caillard, Joseph Kosma, Christiane Verger.  2CDs (1er CD : chansons / 2e CD : versions instrumentales).  Enfance et musique : DCDP 52.  À partir de 3 ans.  TT : 44’ + 44’.  Compositions originales voisinent ici fort agréablement avec les chansons originelles de Joseph Kosma (dans de nouveaux habillages).  Orchestrations et vocaux s’inspirent librement des musiques jazzy ou latino…

Les p’tits loups du jazz en fête !

Les p’tits loups du jazz en fête ! Musique & arrangements  Olivier Caillard, Chris Hayward.  Textes : Robert Desnos, Olivier Caillard, Françoise Hayward.  Enfance et musique : DCDP87.  Distr. Harmonia Mundi/Au merle moqueur.  À partir de 2 ans.  TT : 44’00.  Entourés d’une vingtaine de jazzmen et scatteurs professionnels, nos « P’tits loups » sont, dans ces 11 morceaux, impressionnants d’énergie, d’aisance et de joyeuse liberté, sur des thèmes aux rythmes parfois complexes.

 

Baby Blues

Baby Blues.  Des artistes du monde entier avec « Les P’tits loups du jazz » (7-19 ans).  Enfance et musique (www.enfancemusique.com) : DCDP 78.  Distr. Harmonia Mundi/Au merle moqueur.  À partir de 3 ans.  TT : 53’00.  Ce CD réunit 11 titres, riches de cultures différentes : salsa, blues, coplas, biguine, flamenco… Livret illustré avec les paroles des chansons. Une multicolore sensibilisation à diverses expressions populaires.

Mino n°3. Sélection des meilleures chansons pour enfants

Mino n°3. Sélection des meilleures chansons pour enfants.  Victorie Music/Universal : 301 802-2 .  Cette compil’ de 14 titres relativement récents (sélectionnés par l’Adami) réunit leurs divers créateurs : Vincent Malone, Steve Waring, Geneviève Laloy, Aldebert, Pascal Parisot, Catherine Vaniscotte, David Sire.  Dans des arrangements fort plaisamment contrastés…

Steve WARING : Les vacances de Woody.  Victorie Music/Universal (www.victorie-music.com) : 301 801-6.  Hommage au grand Woody Guthtrie

Steve WARING : Les vacances de Woody.  Victorie Music/Universal (www.victorie-music.com) : 301 801-6.  Hommage au grand Woody Guthtrie (USA, 1912-1967) dont Steve Waring reprend ici 8 titres, en français (plages 1 à 8) puis en anglais (plages 9 à 16), avec versions instrumentales pour chanter sur la guitare de Steve (plages 17 à 24).  D’une merveilleuse fraîcheur - à l’ordinaire de ce délicieux interprète… Steve WARING : En concert.  Victorie Music : 301 801-7.  Pour ces 12 titres, Steve Waring s’est entouré de musiciens professionnels (guitare, saxs, trombone, contrebasse, lithophone, balafon…) mais aussi, et surtout, de chœurs d’enfants des écoles lyonnaises. Steve WARING : Il était une chanson.  Victorie

Collection « La baguette et la plume

Les écrivains et la musique.  Collection « La baguette et la plume ».  Coffret de 10 CDs Cristal Records (www.cristalrecords.com) : CROBSO2.  Enregistrements historiques (de 1906 à 1958).  Sélection musicale & rédaction du livret : Éric Journel. Les 10 CDs de ce coffret ne comportent que de la musique.  Quant à l’explication du choix - parfois surprenant - des œuvres retenues, elle se trouve dans le livret.  Shakespeare (Lampe, Nicolaï, Berlioz, Dvořák, Mendelssohn, Chadwick, Tchaïkovski).  Molière (R. Strauss, Gluck, Fauré, Auric, Massenet, Liebermann, Milhaud).  Perrault (Offenbach, Rossini, Humperdinck, Coates, Tchaïkovski, Ravel).  Voltaire (Mozart, Rossini, Rousseau, Verdi, Poot, Cilea, Rossini).

Thierry BLONDEAU : Lieu & Non-Lieux.

Thierry BLONDEAU : Lieu & Non-Lieux.  Christelle Séry (guitare), Ayumi Mori (clarinette), Jérémie Maillard (violoncelle).  Ensemble Cairn, dir. Guillaume Bourgogne.  Aeon : AECD 0984.  TT : 65’55.Dans Non-Lieu I (1998), pour guitare seule, Thierry Blondeau obtient de nouvelles sonorités grâce à des échelles microtonales : tentative d’épuisement des harmoniques de la guitare dans un temps singulièrement distendu - tel que celui que l’on découvre dans certaines musiques de l’Asie.  Non-Lieu II (2002), pour clarinette, violoncelle & une cloche tubulaire, est une quête similaire de nouvelles sonorités – sons volontiers distordus, jeux à 3 mains sur chaque instrument, créant des effets proprement inouïs…  Lieu I