Imprimer
Catégorie : CDs&DVDs

Actuellement, certains labels (allemands, français) confèrent à leurs productions un titre suggestif figurant à côté de la mention du compositeur. C’est ainsi que l’Orchestre de Chambre Mendelssohn (Leipzig) et son chef Peter Bruns proposent, sous le signe du cosmopolitisme, un voyage de près d’une heure permettant de côtoyer Felix Mendelssohn Bartholdy, entouré de quatre contemporains français, allemand, italien et norvégien.

Au départ de cette démonstration musicale cosmopolite, figure sa Symphoniesatz en do mineur avec, entre autres, une Fugue à 3 thèmes, œuvre de jeunesse de ce grand voyageur (Berlin, Angleterre, Suisse, Italie, Leipzig). Lors de son grand tour en Europe entre 1829 et 1833, Mendelssohn rencontre Hector BERLIOZ, grand admirateur de l’actrice Harriet Smithson ; sa passion s’est extériorisée dans La mort d’Ophélie (1842), page si intensément vibrante.

L’exemple suivant concerne Robert VOLKMANN (1815-1883), élève au Conservatoire de Leipzig et auditeur assidu des Concerts du Gewandhaus, auteur de la Sérénade, op. 3 (n°69) tour à tour envoûtante, entraînante, intériorisée. En 1831, à Naples, Mendelssohn fait la connaissance de Gaetano DONIZETTI (1787-1849), dont le Quatuor

à cordes en mineur, en 4 mouvements si contrastés (le deuxième, Larghetto, particulièrement mélancolique) a été retenu. Niels Wilhelm GADE (1817-1890), maître de chapelle et compositeur, comme Mendelssohn, s’était lié d’amitié avec ce dernier lors de son séjour à Leipzig, à l’occasion de la célèbre Foire du livre. Pour conclure ces divers échos musicaux, le disque se termine aux accents de ses Quatre Novelettes (op. 53), pièces de caractère. L’Orchestre de Chambre Mendelssohn restitue à merveille chacune des atmosphères.

La démarche du chef et violoncelliste Peter Bruns est cosmopolite à bien des égards : parcours géographique, rencontres entre compositeurs, programme centré sur le XIXe siècle — y compris photos de l’orchestre prenant le train… — et enfin problématique visant à rendre hommage à un compositeur lui-même grand voyageur. Titre pleinement justifié.
Édith Weber