Roland de LASSUS : Magnum Opus Musicum. Ricercar (Outhere S. A. Rue du Chêne 27, B 1000 Bruxelles. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : RIC 283. TT : 56’08.

Cette nouvelle collaboration du Chœur de chambre de Namur et de La Fenice, sous la direction de Jean Tubéry, permet de découvrir des motets (3 à 12 voix) publiés par les fils de Roland de Lassus (1532-1594), en 1604 — soit dix ans après sa mort —, et regroupés sous le titre : Magnum Opus Musicum.  Il s’agit de pièces de circonstance, avec rappel historique, par exemple le motet (à 6 voix), très développé : Qui trepidas, qui musa times… (Pourquoi trembles-tu, pourquoi, muse, crains-tu…) composé pour les noces du prince Guillaume de Bavière et Renée de Lorraine.  Le programme varié comprend 23 pièces, dont 21 cantiones respectivement à 4, 5 et 6 voix, parmi lesquelles des cantiones sine textu alternent avec des titres bien connus :

Ut queant laxis, Quam pulchra es (en deux versions : vocale et instrumentale), Super flumina Babylonis… À noter l’histoire cocasse de l’Espagnol invité à dîner par un marchand belge (Hispanum ad coenam…). L’ensemble est rehaussé par les sonorités exceptionnelles des cornets à bouquin, saqueboutes, flûtes à bec, orgue… Accompagné de tous les textes et de leur traduction française, étayé de documents d’époque, l’excellent texte de présentation de Jérôme Lejeune met immédiatement les discophiles en situation tant sur le plan compositionnel (esthétique de Josquin, technique du cantus firmus, écriture madrigalesque, chant et déchant, voix à découvert…) que sur le plan des sources mélodiques.  Ce CD s’imposant tour à tour par son intériorité, son humour inattendu, son dynamisme, sa plénitude vocale, est une réussite du genre digne des Chapelles musicales du XVIe siècle.