…Et de l’aube émerge… Alexandre SCRIABINE (1872-1915) : Préludes op.11.  Karol SZYMANOWSKI (1882-1937) : Préludes op.1.  Kirill ZABOROV (°1970) : Hommage à la mémoire de Chostakovitch.  Suite-Fantaisie.  Guigla Katsarava, piano.  Polymnie (www.polymnie.net) : POL 150 658.  TT : 75’.

Dans ses 24 Préludes op.11, Scriabine se dégage de l’influence de Liszt et de Chopin, pour affirmer une personnalité extrêmement originale qui prendra bientôt le virage « messianique » que l’on sait.  Alternant modes majeur et mineur, il parcourt toutes les tonalités, dans l’ordre croissant des dièses, puis celui, décroissant, des bémols.  Les 9 Préludes op.1 de Szymanowski, cycle sombrement romantique, ont été écrits en 1900.  Kirill Zaborov fut d’abord musicien de jazz (influence de Bill Evans, Paul Bley et Keith Jarrett).  En porte notamment trace sa Suite-Fantaisie (1999).  Enseignant à l’École Normale de Musique de Paris, le pianiste géorgien Guigla Katsarava met justement en valeur l’extraordinaire lyrisme des pièces de Scriabine, le caractère

élégiaque de celles de Szymanowski, aussi bien que l’aspect « nocturne » de celles de son ami Kirill Zaborov.