Imprimer
Catégorie : CDs&DVDs

George Frideric HÄNDEL : Sémélé, opéra en trois actes.  Cecilia Bartoli, Charles Workman, Birgit Remmert, Isabel Rey.  Chœurs de l'Opernhaus de Zurich, Orchestra La Scintilla, dir. William Christie.  2DVDs Universal/Decca : 074 3323.  TT : 154'.

La restitution filmique de la régie du même Carsen, créée pour Sémélé de Haendel à l'Opernhaus de Zurich, ne procure pas le même sentiment de bonheur.  Là où le responsable vidéo cherche pour l'opéra de Dvořák à recréer quelque œuvre d'art (François Roussillon), c'est le parti pris d'une captation littérale qui prévaut ici (Félix Breisach).  Un peu comme si l'on saisissait au premier degré ce qui ne l'est assurément pas.  Car la régie de Carsen est, là encore, ingénieuse en diable, puisant même au parodique. Le fabuleux destin de cette déesse qui, captivée par sa propre beauté, tombe dans le piège tendu par la rusée Junon pour se venger de son volage Jupiter d'époux, et rêve d'immortalité, est transposé à la Cour d'Angleterre.  Junon sera

sosie d'Elisabeth II bardée du diadème royal.  L'espace unique qui resserre l'action, ne rend pas filmé ce qu'il a d'original dans la réalité avec ses théories de chaises alignées de quelque salle d'apparat, sa chambre nuptiale gratifiée d'un immense lit, envahie des atours que l'insouciante Sémélé a laissés en désordre.  Arrêts sur image, clins d'œil à quelque journal tabloïde corsent un spectacle qui se lit à travers bien des filtres.  Reste que les protagonistes sont trop souvent approchés par une caméra sans inventivité.  Jupiter en particulier n'est pas favorisé en cette affaire. La piquante Cecilia Bartoli tire son épingle du jeu et de son chant privilégiant le mezza voce, caresse les coloratures haendéliennes.